• | Crée le 17.03.2016 à 12h03 | Mis à jour le 24.07.2016 à 20h54
    Imprimer

     

    2 euros = 238 francs CFP. Soit presque quatre fois moins que le prix affiché en rayon. (photo Facebook UFC-Que choisir)

     

    [ACTUALISATION 18:30]

     

    Michaël Dib, directeur général du groupe Champion, a apporté des précisions sur la structure du prix de ces deux fameuses tranches de jambon supérieur (120 g).

     

    Le produit est acheté à 0,90 euros (107,10 francs CFP), indique-t-il.

     

    Il faut ensuite ajouter les frais de transport (par avion) ainsi que les droits de douane, dont le montant n’a pas été précisé, mais qui amène le prix de revient de ces deux tranches de jambon à 775 francs. Autrement dit, le prix intégrant tous les frais annexes.

     

    Voilà comment cette barquette de jambon se retrouve vendue à 890 francs en rayon. Soit un bénéfice de 115 francs pour la grande surface.

     

    Mêmes arrivées en grosse quantité par avion, ces deux tranches de jambon affichent en outre un bilan carbone déplorable, si l’on se place du point de vue écologique. Sauf que si la grande surface les met en vente, c’est qu’il existe bel et bien des acheteurs. « C’est pour proposer une certaine diversité au client », conclut Michaël Dib.

     

    Au consommateur de faire son choix.

     

     

    [12:00]

    Si vous vouliez vous faire un sandwich au jambon pour ce midi, prévoyez un budget.

     

    L’UFC Que choisir, l’association de défense des consommateurs, vient en effet de publier sur son profil Facebook cette photo, accompagné de cette phrase : « Cherchez l’erreur ».

     

    On pourrait également la légender « Nous prendrait-on pour des jambons ? ».

     

    2 euros, le prix affiché sur la barquette – ce qui signifie qu’il s’agit donc de jambon importé de France – correspond à 238 francs CFP. L’affichage rayon fait état d’un prix de 890 francs, soit pratiquement quatre fois sa valeur en euros.

     

    Nous avons contacté l’enseigne en question. « La différence de prix peut s’expliquer par les différentes taxes de protection de marché qui concernent le porc ». Mais la direction de cette chaîne nous a promis de jouer la transparence en nous fournissant des explications plus complètes - « ainsi que la décomposition du prix » - dans l’après-midi.

     

    Nous en saurons donc plus dans quelques heures.

     

    En attendant, bon appétit !

     

    P. Ch.

  • VOS RÉACTIONS