• | Crée le 17.07.2019 à 10h18 | Mis à jour le 17.07.2019 à 15h01
    Imprimer
    Photo Archives LNC

    Le leader du parti travailliste vient d'annoncer, il y a quelques minutes en conférence de presse, qu'il démissionnait de tous ses mandats : de membre de l'assemblée de la province des Îles Loyauté, du Congrès, mais aussi du conseil municipal de Lifou.

    Deux raisons majeures expliquent cette décision prise en toute « sérénité et en accord avec l'ensemble des responsables du Parti travailliste » note Louis Kotra Uregei.

    Tout d'abord, le résultat obtenu par le mouvement dans les Loyauté aux dernières élections provinciales « n'était pas celui escompté. Il est temps que le relais soit passé à la jeunesse de notre parti ».

    Et puis, motif très politique, « il est difficile de rester dans les institutions avec des partis qui, selon moi, ont trahi la cause kanak », estime-t-il. Le doigt est pointé vers les composantes du FLNKS.

    Conséquence de cette démission surprise aux yeux du grand public, l'élue Kadrile Wright « monte » au Congrès, et Fayssen Wéa, suivant de liste, 40 ans, accédera au fauteuil provincial des Îles.

    Louis Kotra Uregei reste président du Parti travailliste. Un congrès de l'organisation politique est programmé mi-novembre.

    Plus de détails dans notre édition de demain, en pages Pays.

     

  • VOS RÉACTIONS