• | Crée le 09.07.2020 à 16h48 | Mis à jour le 09.07.2020 à 19h26
    Imprimer
    Photo A. T.

    [MàJ 19h25] La cour vient de rendre son délibéré : 13 ans de réclusion pour le père et 2 ans de prison dont 1 an ferme sans mandat de dépôt pour la mère.

    Compte rendu d'audience complet dans votre édition de demain, en pages Pays.

    Le procès des parents accusés de viol et de non-dénonciation de crime sur l’une de leurs filles se poursuit aujourd’hui devant la cour d’assises.

    Ce jeudi matin, la mère qui a couvert les agissements de son mari pendant plus de quatre ans a témoigné. Elle a notamment expliqué ne pas l’avoir dénoncé par peur d’être frappée. L’accusé est en effet décrit par de nombreuses personnes comme un violent d’habitude. Elle a également expliqué dépendre entièrement de lui financièrement pour subvenir aux besoins de leurs trois filles.

    Cet après-midi, l’avocate générale Claire Lanet a pour sa part estimé que cette mère a fait le choix de « sacrifier » ses enfants pour qui elle n’a ni empathie, ni regrets. Elle a requis une peine de trois ans de prison ferme à son encontre.

    L’avocate générale a par ailleurs estimé que le père « ne pensait qu’à lui », n’éprouvant ni remords, ni culpabilité envers ses filles qu’il ne considère pas comme des victimes, mais comme des objets dont il dispose « froidement ». Une peine de 15 à 16 ans de réclusion a été requise.

    Compte rendu d'audience complet dans votre édition de demain, en pages Pays.

  • VOS RÉACTIONS