• © 2016 AFP | Crée le 02.04.2016 à 00h03 | Mis à jour le 02.04.2016 à 00h05
    Imprimer
    Une couturière travaille dans la nouvelle manufacture Hermès, la veille de son ouverture à Héricourt dans l'est de la France, le 31 mars 2016 SEBASTIEN BOZON-AFP

    Le groupe de luxe Hermès a inauguré vendredi une nouvelle manufacture à Héricourt (Haute-Saône), sa quinzième sur le territoire français entièrement dévolue à la maroquinerie, afin de répondre à la forte demande mondiale pour ses sacs-à-main.

    Un ruban orange, la couleur emblématique d'Hermès, a été symboliquement coupé devant le site en activité depuis l'automne, où 93 artisans selliers-maroquiniers oeuvrent, au coeur de la petite ville de 10.000 habitants, a constaté l'AFP.

    "Ouvrir une manufacture sur le sol français" peut être considéré comme un "obstacle, que beaucoup contournent par les délocalisations", a souligné le dirigeant du groupe Axel Dumas en rendant hommage aux salariés et à "l'importance de leur savoir-faire que le monde entier nous envie".

    "Il faut répondre à la demande, et la demande pour nos produits est forte", a-t-il ajouté, alors que la Maroquinerie-Sellerie, première activité d'Hermès avec 47% de son chiffre d'affaires total, a progressé de 12,6% en 2015, pour atteindre 2,27 milliards d'euros.

    La nouvelle manufacture d'Héricourt, située entre entre Besançon et Belfort, est implantée sur un site désaffecté de tissage, les anciennes filatures du Pâquis.

    "Nous avons été séduits par ce site chargé d'histoire, la filature a fermé il y a vingt ans et avait compté jusqu'à 800 salariés. C'était une friche dont nous avons démoli une partie et réhabilité le reste, et qui garde donc la trace du passé", a déclaré à l'AFP Guillaume de Seynes, directeur général du groupe.

    "C'est la renaissance d'un site industriel, une chance pour la ville et la communauté des communes", a salué le maire d'Héricourt, Fernand Burkhalter.

    La manufacture est pour l'instant uniquement consacrée à la production du sac-à-main iconique "Kelly" - en référence à la princesse Grace Kelly - un des plus demandés de la marque et dont le modèle de taille moyenne coûte environ 4.500 euros.

    Ce site est le deuxième d'Hermès dans la région avec la manufacture de Seloncourt ouverte en 1996 et qui emploie 240 personnes. Un troisième projet est prévu en Franche-Compté, la manufacture de l'Allan, qui devrait ouvrir ses portes fin 2017.

    Ce pôle franc-comtois de maroquinerie devrait à terme compter un total de 780 salariés. Les salariés sont notamment formés localement en partenariat avec l'École Boudard (à Bethoncourt) et le Lycée des Huisselets (à Montbéliard).

    Hermès emploie un total de 12.244 personnes, dont 7.461 en France.

  • VOS RÉACTIONS