• | Crée le 04.11.2018 à 12h07 | Mis à jour le 04.11.2018 à 17h52
    Les files d’attente se sont allongées très tôt dans la matinée, comme ce matin à l’hôtel de ville de Nouméa. Photo Thierry Perron

    [17 heures] Il reste encore une heure pour aller voter, mais les chiffres atteignent d'ores et déjà des records.

    Le haussariat précise que l'estimation du taux de participation à l'échelle du pays est de 73,68 %.

    Pour les élections provinciales de 2014, ce chiffre était de 58,19 % à la même heure.

     

    A 17 heures, la mairie de Dumbéa annonce un taux de participation de 78,8 %.

    Le meilleur taux de participation revient au bureau de vote 11, école Delacharlerie-Rolly, et ses 273 inscrits : 87,9 % de participation à 17 heures, suivi de celui de Katiramona, (bureau de vote n° 16 et ses 726 inscrits : 85,8 %.

    A Thio, le taux de participation à 17 heures est de 81,5 %.

    [16h15] Au bureau de vote n° 16, celui de l’école Paul-Duboisé, à Dumbéa, le calme est bien retombé après une matinée de folie. André Guerry, président du bureau de vote, constate 84,5 % de participation à 16 heures. Et les électeurs continuent de venir. Priscillia habite juste à côté de l’école. « On s’est dit que nous n’allions pas nous presser. On avait prévu de venir après notre repas, du coup, on n’a pas attendu ! » (photo Aurélia Dumté)

    Au Mont-Dore, la participation était évaluée à 73,42% des votants à 15 heures.

    [15h30] Les couleurs s'affichent : à Poya, le panneau de la rivière Moindah a été peint aux couleurs tricolores et à La Foa, au lieu-dit Forêt noire, c'est le bitume qui a été marqué. Les drapeaux FLNKS flottent à l'entrée de la province nord et depuis une voiture, à Païta. (Photos A. T. et F. D.)

    A Ouvéa, c’est un autre type de message qui a été inscrit sur la route… (photo E. C.)

     

    A lire également :

    [PHOTOS] De Nouméa à Touho : La journée du référendum en images

     

    [15h10] A Voh, à la mi-journée, il y a encore près d’une heure et demie d’attente au village. Une femme vient de faire un malaise à cause de la chaleur. Les pompiers l’ont prise en charge. La commune n’a que trois bureaux de vote dont celui du village qui compte plus de 1 100 inscrits (plus de 500 ont voté à 13 heures) et la file d’attente ne désemplit pas.
    Ecoutez le témoignage d'Elisa Hnacipan, de Tiéta.
     

    A Canala, Caroline Machoro Reignier, élue UC-FLNKS, préside le bureau de vote de Nakety, chez elle. « Certains de nos jeunes n'ont pas l'habitude de voter, on les guide, explique-t-elle. Mais ils se mobilisent fortement, ça nous fait chaud au cœur ».

    Daniel Goa, à propos de la participation : « on se rend compte que c'est le combat institutionnel de ces dernières années qui n'a pas beaucoup mobilisé. Sur la fin de la campagne, on est redevenu beaucoup plus politique et c’est pour ça que les Kanak, les jeunes notamment se sont déplacés. Les abstentionnistes, on en a mobilisé une bonne partie avec ce discours. »

    A Hienghène beaucoup ont prévu de « marquer le coup » ce soir et estiment qu'aucun problème n'est à craindre. « Je ne sais pas pourquoi ils nous ont envoyé les mobiles, si y'en a qui mettent le bordel, c'est a Noumea », estime Patrick Couhia.

    [14h55] A Ouvéa, le taux de participation était de 48,84 % à 14 heures au bureau 7 de Lékine, et de 31%, vers midi, au bureau de vote de Wadrilla.

    [14h50] À 14 heures, le taux de participation globale était de 72,9 % sur les quatre bureaux de vote de Thio.
    À la chefferie de Borendy, à une heure de route de Thio, 190 électeurs avaient voté à 13 heures sur les 309 inscrits. « Par rapport aux autres scrutins, la participation grimpe en flèche » explique Tarcis Tonhoueri, président du bureau de vote. Deux navettes ont acheminé les électeurs du village et de Nouméa au bureau de vote le plus reculé de la commune. (photo Gédéon Richard).

     

    [14 heures] Ils voulaient être les premiers à voter en ce 4 novembre si particulier. Yvonne, de Rivière-Salée et Arriviez, originaire de la tribu de Wadrilla à Ouvéa mais votant au bureau de vote décentralisé de la salle Anewy, à Nouméa, nous expliquent pourquoi.

    À Nouméa, le taux de participation était de 34,78 % en fin de matinée. La capitale compte 50 672 électeurs.

    Avec ses 634 inscrits, le bureau de vote n° 1, à l'hôtel de ville avait, affichait quant à lui, un taux de participation de 46 % à midi. « C’est du jamais vu et heureusement d’ailleurs. Ça prouve que les gens se sentent concernés », estime Richard Drouet, adjoint au président du bureau de vote.

    [12h30] Réaction d'Harold Martin, maire de Païta, concernant les 42,3 % de participation à 11 h 30 dans la commune : « Je n'ai jamais vu autant de de monde pour un jour de vote. 42,3 %, c'est le double de d'habitude. Il est important d'aller voter car c'est un vote historique qui concerne tous les Calédoniens. Je suis confiant par rapport à la victoire du non. Confiant car c'est ce que l'on constate à chaque élection provinciale, une victoire des loyalistes. Au niveau du résultat final, je pense que ce sera de l'ordre de 70-30 %. »

    [12h20] Roch Wamytan a voté à 11 h 50 à l’école Saint-Joseph-de-Cluny, à La Conception. Il s’est dit serein. « On sent les résultats de la campagne. Il y a énormément de monde. Je suis allée à la messe et je me suis renseigné : Le bureau où votent les gens de saint Louis était plein ce matin. On sent l’implication de la population calédonienne dans ce scrutin d’autodétermination. C’est une bonne chose. On a besoin de savoir ce que souhaite le peuple calédonien pour l’avenir de son pays. » Étonné de voir autant de monde aussi tôt, il rappelle cependant qu’un appel avait été lancé aux militants dans tous les meetings pour aller voter le matin et ainsi « de façon à ce que s’il y a des problèmes comme des soucis d’inscriptions, qu’on ait le temps de les régler. Nous avons appelé à voter dans la dignité pour cette élection qui concerne le droit à l’autodétermination. »
     

    Plus tôt dans la journée aux alentours de 10h20, Pierre Frogier avait voté au Mont-Dore, au bureau installé à l’hôtel de ville et présidé par le maire de la commune, Eric Gay.

    [12h05] 150 personnes sur les 850 inscrits - soit un peu plus de 17 % des votants - ont glissé leur bulletin dans l'urne au bureau de vote de la tribu de Weneki, dans l'extrême nord d'Ouvéa. Là aussi, les jeunes se sont particulièrement mobilisés.

    [12h05] L’estimation du taux de participation, à 12 heures, est de 41,81 %, indique le haussariat.

    « Pour mémoire, le taux de participation à 12 heures, à l’occasion des élections provinciales de 2014, était de 27,27 % », rappelle le représentant de l’Etat.

     

    [11h45] A Païta, à 11 h 30, le taux de participation est estimé à 42,30 % sur l'ensemble de la commune.

    Thio, sur 2 104 électeurs inscrits sur l’ensemble des quatre bureaux de vote de la commune, 1 060 d’entre eux se sont déjà exprimés à la mi-journée, soit un taux de participation de 50,4 %.

    A la mairie de Canala (bureau de vote n° 1), le taux de participation est de 50 % à 11 h 30.

    A l’école Saint-Joseph-de-Cluny, à La Conception (Mont-Dore), 336 électeurs avaient voté à 11 heures sur 1 005 inscrits.

    Au bureau de vote de l’école Renée-Fong, à Dumbea-sur-Mer, à 11 h 20, 465 électeurs avaient voté sur les 1 131 inscrits. L’heure de midi approchant, l’affluence se calme, mais « c’est un vrai succès « estime le président du bureau, Daniel Ponchet.

    [11h40] A Boulouparis, les deux bureaux ouverts pour accueillir les électeurs - l'un au sein de la mairie, tenu par le maire Alain Lazare, et l'autre au centre socioculturel, tenu par le premier-adjoint Jérôme Siret - ont été pris d'assaut dans une ambiance sereine dès l'ouverture, ce matin. Un passage prioritaire a été mis en place pour les personnes à mobilité réduite et les personnes âgées. (photos B.B. Lion)


    [11h20] Au bureau de vote n° 1 de Koné, le plus grand de la commune, à 11 heures, 312 électeurs avaient voté sur un total de 661 inscrits soit un taux de participation de 47,2 %.

    [11h13] 3 200 électeurs sont inscrits dans le bureau de vote décentralisé, situé salle François Anewy, à la Vallée-du-Tir, où l’affluence est considérable depuis ce matin. A 11 heures, 865 électeurs avaient voté, soit un taux de participation de 27 %.

    « Nous ne nous attendions pas à une telle affluence si tôt. Dans les îles, les électeurs viennent normalement dans l'après-midi, après le culte. Les gens attendaient avec impatience de se retrouver aujourd'hui pour aller voter », explique Jopp Ismael, président du bureau d'Ouvéa.

    [10h44] Grosse affluence également au bureau de vote de la tribu de Saint-Pierre, sur la commune de Thio, avec 43 % de participation à 10h30 pour le bureau de vote numéro 4. Au total, 190 des 438 électeurs inscrits se sont déjà exprimés, dont de nombreux jeunes.

    Prospère Kando, 20 ans, vote pour la première fois. « C’est pour le pays que je me suis mobilisé. Pour montrer que nous sommes capables de gérer notre pays, d’être indépendants. C’est une occasion de montrer que les jeunes peuvent gérer les choses », explique le jeune homme, qui a motivé plusieurs personnes dans son entourage à se déplacer. (photo Gédéon Richard)

     

    [10h16] C'est l'affluence des très grands jours dans le bureau de vote de Wadrilla, au nord d'Ouvéa, avec pus de 100 votants. (photos Esther Cunéo) 

    « Je suis là pour essayer d'avoir l'indépendance, on va voir si ça passe », explique Brigitte. Quant à Henry, 18 ans, « c'est la première fois que je vote,je pense pas que le Oui va l'emporter. Au final ça va rien changer. »

     

    [10h16] Première estimation en termes de participation à cette consultation référendaire : sur les 2 871 électeurs inscrits à La Foa, 34% ont déjà voté à 10 heures.
     
     
    [10h08] A la mairie du Mont-Dore, le deuxième bureau de vote fait du bien et les gens apprécient le nouveau hall, qui refermera ses portes ce soir pour rouvrir véritablement début décembre. Le maire, Éric Gay, président du premier bureau, en profite même pour discuter architecture avec les votants. Avec le bureau du groupe scolaire de Yahoué, et ce nouveau point, le nombre de bureaux  sur la commune, deuxième ville du territoire en termes de votant, passe à 23, l'année dernière, à 25 cette année. (photo J.J.)

     

    [9h55] A la mairie principale de Dumbéa, aux bureaux de vote 1 et 2, l’attente est longue : plus de 40 minutes Le bureau de vote 1 est présidé par le maire Georges Naturel, qui se félicite de l’affluence de la première heure, avec 155 votants, « soit plus que la moyenne habituelle de 100 votants de l’heure ».

    Cassandra, 10 ans, a mis le bulletin dans l’urne à la place de son père Thierry. Un vote « pour son avenir », estime le papa. (Photo A. D.)
     

    [9h45] Teihoarii, jeune métis Tahitien et Kanak, vote pour la première fois aujourd'hui, à l'école Scheffleras de Païta. C'est un jour particulièrement important pour le jeune homme car « ça déterminera l'avenir du pays pour nous et ceux qui viendront après », explique-t-il. En ce qui concerne le résultat final, il se dit « pas stressé du tout ». Un événement qu'il gardera en mémoire toute sa vie. (photo Aurélien Pol)

    [9h35] De nombreuses communes ont affrété des cars afin de permettre aux électeurs de se rendre dans leur commune de résidence afin de voter.
    Ci-dessous, des personnes en attente du départ pour Canala…

    … et dernier comptage avant les cinq heures de route pour rejoindre Kaala-Gomen. (photos Thierry Perron)

     

    [9h15] A Hienghène, le patron de l'Union calédonienne a voté. « J'ai une pensée pour Jean-Marie-Tjibaou et ceux qui sont tombés », a indiqué Daniel Goa. « Je suis content de voir tellement de jeunes dans les bureaux. La majeure partie des abstentionnistes, c’est eux. A Hienghène ou ailleurs, lors des dernières élections, on en voyait peu ». (Photo C. R.)

    La salle François Anewy, à la Vallée-du-Tir rassemble les bureaux de vote décentralisés des îles. Les files d'attente ont démarré avant 8 heures. (Photo P. Ch.)

    [8h55] Le bureau de vote de l'école Emily-Panné, à la Vallée-des-Colons à Nouméa, cherche des volontaires pour procéder au dépouillement à partir de 17h30. Vous devez impérativement être inscrit dans ce bureau pour y participer. 
     (photo Stéphanie Chenais)

    A l'hôtel de ville de Nouméa, le bureau de vote installé dans le hall de la mairie est pris d'assaut depuis ce matin.

    [8h30] Les élécteurs étaient présents devant les bureaux de vote dès avant l'ouverture de ceux-ci, à 8 heures ce matin, dans les différentes communes du pays.

     A Moindou, c'est une électrice qui a été la première à voter dans la commune… (photo Anthony Tejero)

     Les files s’allongent aussi depuis l’ouverture au Mont-Dore où la mairie dispose d’un deuxième bureau à l’Hôtel de Ville. Plus de 17 350 électeurs sont appelés à voter sur la commune dans l'un des 25 bureaux de vote. (photo Joanna Jullien)
     

     A Hienghène, une trentaine de personnes étaient devant le bureau, avant même l'ouverture de celui-ci. Joseph Bouarat, l'ancien adjoint de Jean-Marie Tjibaou, a voté en premier. (photo Charlie Réné)

  • NOUS RECOMMANDONS
  • VOS RÉACTIONS