fbpx
  • | Crée le 15.07.2019 à 16h33 | Mis à jour le 15.07.2019 à 17h18
    Imprimer
    Photo S. N.

    Une trentaine de femmes et d'hommes se sont regroupés devant le palais de justice de Nouméa en début d'après-midi ce lundi. Ils répondaient à l'appel du collectif Les femmes en colère afin de montrer leur incompréhension après la décision du procureur Alexis Bouroz de classer sans suite la plainte de Chérifa Linossier.

    Cette dernière avait porté plainte contre l'ambassadeur de France au Vanuatu, Robby Judes, pour agression sexuelle. Chérifa Linossier était présente au rassemblement et a été reçue au bout de quelques minutes par le procureur.

    Le représentant du parquet considère qu'il y a eu une « réponse proportionnée aux actes commis ». Il rappelle que Robby Judes a été démis de ses fonctions, confronté à ses victimes et a subi toute la procédure d'enquête.

    Chérifa Linossier a aussi la possibilité d'utiliser une voie de recours. Elle n'a pas encore pris de décision à ce sujet. 

    Le rassemblement a aussi permis aux personnes présentes d'échanger sur le silence des femmes victimes de violence ainsi que sur la banalisation de gestes comme des« mains sur les fesses ».

    MERCI DE VOUS IDENTIFIER
    X

    Vous devez avoir un compte en ligne sur le site des Nouvelles Calédoniennes pour pouvoir acheter du contenu. Veuillez vous connecter.

    J'AI DÉJA UN COMPTE
    Saisissez votre nom d'utilisateur pour LNC.nc | Les Nouvelles Calédoniennes
    Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.
    JE N'AI PAS DE COMPTE

    Vous avez besoin d'aide ? Vous souhaitez vous abonner, mais vous n'avez pas de carte bancaire ?
    Prenez contact directement avec le service abonnement au (+687) 27 09 65 ou en envoyant un e-mail au service abonnement.
  • VOS RÉACTIONS