• | Crée le 25.08.2019 à 11h00 | Mis à jour le 26.08.2019 à 10h36
    Imprimer
    Même duo qu'en 2018 sur les premières marches du podium : Yuki Kawauchi et Junichi Ushiyama. (Photo F.L.)

    Il souhaitait ramener le record de l’épreuve (2 h 16’56 réalisé par le Kényan Samoei en 1997) autour des 2 heures et 15 minutes : finalement, Yuki Kawauchi aura « simplement » couru plus vite que l’an passé et s’impose sur ce 37e marathon nouméen en 2 h 17’24, soit 54 secondes de mieux qu’en 2018. Son dauphin se nomme une nouvelle fois Junichi Ushiyama, 2e en 2 h 19’59, soit 8 minutes de mieux (!) que son temps de l’année dernière. La première féminine se classe 3e au scratch : la Japonaise Haruka Yamaguchi boucle les 42,195 km en 2 h 36’56.

    Les premiers Calédoniens sont le couple Schmitt, Marc et Nathalie, respectivement 10e (2 h 52’01) et 14e (3 h 03’21) au scratch, avec Willy Dotte qui vient s’intercaler en 12e position (2 h 55’33).

    Sur le semi-marathon, Étienne Fernandez du CA Jules-Garnier s’impose en 1 h 17’57, tandis que Nabil Lakhouaja du RSMA gagne le 10 kilomètres Tokuyama en 33’43.

    Retrouvez plus d’informations et de photos dans votre édition papier du lundi 26 août, et les résultats complets dans celle du mardi.

  • NOUS RECOMMANDONS
  • VOS RÉACTIONS