• | Crée le 15.05.2019 à 10h43 | Mis à jour le 15.05.2019 à 10h43
    Imprimer

    Dans un communiqué publié mardi soir, l'antenne locale d'Anticor appelle à « l'annulation pure et simple des élections provinciales » du 12 mai. L'association de lutte contre la corruption « pointe les nombreuses irrégularités commises par les principaux groupes politiques » lors de la campagne. Citant ses soupçons « d'emplois fictifs, de « documents non déclarés », et d'autres « manoeuvres », le groupe Anticor Nouvelle Calédonie constate le dévoiement généralisé des règles démocratiques légalement établies, considèrant que les conditions de transparence et d’honnêteté intellectuelle, ont été bafouées ». Son représentant, Thierry Blaisot, interpelle donc le Haut-Commissaire, et assure vouloir déposer d'ici vendredi, un recours en justice.

    A noter que ces soupçons résultent uniquement « d'observations de terrain » de la part d'adhérents du groupe, dont Thierry Blaisot lui-même, et non pas d'analyse comptable : les partis politiques ont jusqu'au 19 juillet pour déposer leur comptes, qui seront ensuite vérifiés par la commission nationale des comptes de campagne.

  • VOS RÉACTIONS