• | Crée le 07.11.2019 à 19h48 | Mis à jour le 07.11.2019 à 19h48
    Imprimer
    Archives LNC

    Ce jeudi matin, un promeneur a fait une macabre découverte, près d’une rivière, vers le lieu-dit La Passerelle, à Voh : un corps auquel il manquait les mains et les pieds, ce qui pourrait s’expliquer par son état de décomposition avancé.

    Selon le procureur de la République, il s’agirait d’un homme né en 1958, qui était « plus ou moins » sans domicile fixe. Par conséquent, la piste d’une mort naturelle est pour l’heure privilégiée.

    « Son corps était desséché et déjà bien décomposé. Un premier examen sur place n’a pas mis en évidence de traces d’homicide, révèle Alexis Bouroz. Une autopsie, ou du moins un examen approfondi et un scanner, seront menés ultérieurement afin de fermer la porte à la piste criminelle. »

  • VOS RÉACTIONS