• | Crée le 08.11.2018 à 16h18 | Mis à jour le 08.11.2018 à 16h38
    L'enveloppe « premier jour d'émission » éditée à l'occasion de la sortie du timbre à l'effigie de Michel Rocard.

    Ce jeudi, l'OPT émet un timbre-poste en hommage à Michel Rocard, dont le nom est étroitement associé aux accords de Matignon-Oudinot, dont on célèbre cette année le trentième anniversaire. Cette initiative s'inscrit d'ailleurs dans le cadre de cette commémoration.

    L'office explique que ce timbre a été conçu « en concertation étroite avec Francis Rocard, fils aîné de l'ancien premier ministre, avec qui le travail de préparation et de validation des maquettes s'est effectué durant six mois.

    Pour l’histoire

    Alors qu'il était premier ministre, Michel Rocard a organisé une mission du dialogue dans le but de restaurer la paix en 1988, alors que les affrontements entre indépendantistes et non-indépendantistes avaient atteint leur paroxysme avec la prise d'otage d'Ouvéa.

    Au terme d'un week-end marathon à Paris, à l'hôtel Matignon, les deux délégations du FLNKS et du RPCR signent les accords de Matignon-Oudinot. Michel Rocard estimait que cet accord historique qui a déterminé la destinée de la Nouvelle-Calédonie constituait l'un de ses plus beaux souvenirs politiques.

    Pour les collectionneurs, mais pas seulement

    Cette initiative témoigne de la volonté d'inscrire le pays dans son environnement local et international. « C'est à travers une politique d'émission philatélique consacrée à tous les aspects de la Calédonie que les collectionneurs du monde entier découvrent les richesses de notre territoire », explique Philippe Gervolino, directeur général de l'OPT-NC.

    « Le timbre est un objet de collection mais surtout un ambassadeur de la culture d'un pays, explique Alferd Roire, président du club philatélique le Cagou. Les timbres sont le miroir de la culture, de l'histoire, des événements marquants et des personnages. »

    Ce n'est pas la première fois que l'histoire récente de la Nouvelle-Calédonie se retrouve dans les timbres-poste. La création des trois provinces, l'accord de Nouméa, Jacques Lafleur et Jean-Marie Tjibaou, Dick Ukeiwë ou bien encore le premier préfet kanak Ienic Iékawé, le député Roger Gervolino ont fait l'objet d'émission de timbres postaux.

    Pour les spécialistes

    Les spécialistes de la philatélie doivent savoir que le timbre a été imprimé en taille-douce (les signes et le dessin sont gravés en creux de manière à ce que les images apparaissent en relief sur le papier) et il a une dimension de 48 mm sur 36 mm.

    Il a été dessiné par Jean-Jacques Mahuteau et gravé par Pierre Albuisson,

    Il sera tiré à 18 000 exemplaires et mis en vente dès aujourd'hui. Sa valeur faciale est de 1 000 francs. Il est destiné à l'affranchissement complémentaire des lettres et colis pour la France et l'Outremer.

  • VOS RÉACTIONS