• | Crée le 12.05.2017 à 15h28 | Mis à jour le 16.05.2017 à 10h39
    Imprimer
    Photo Facebook « Poussé par le vent »

    C’est Le Télégramme qui nous l’apprend : Sarah Hébert, installée en baie de Quiberon depuis une dizaine d’années, s’apprête à larguer les amarres pour rejoindre son (futur) port d’attache : son caillou, où elle est née, un 26 novembre 1984.

    A compter de la mi-mai, et dès que la météo le lui permettra, elle prendra le large depuis le port de plaisance d’Etel (Morbihan) à bord de Maloya, leur voilier sur lequel l’ancienne championne d’Europe de windsurf vit depuis trois ans avec son conjoint, Aurélien, lui-même windsurfeur pro, et leur fils Naël, quatre mois.

    Le but du jeu ? Rallier la Nouvelle-Calédonie en faisant le tour du monde (forcément) et en se rendant sur les meilleurs spots de glisse. « Le bateau est simplement le moyen de se déplacer et d’aller explorer de nouveaux spots. On se laissera porter par le vent en respectant les lois de la nature », explique-t-elle à nos confrères du Télégramme.

    Dans les soutes du voilier, la petite famille emporte huit planches. Objectif : pratiquer le windsurf, le kite ou le stand up paddle au Portugal, au Cap Vert, aux Antilles ou à Hawaï et les Marquises via le canal de Panama.

    La petite famille a prévu de partager son périple grâce à un blog, « Poussé par le vent » et via une page Facebook. Ils ont déjà posté, il y a deux mois de cela, une première vidéo pour raconter leur voyage. Il y est question, de manière très pédagogique, de l’usage des bonnes voiles à installer pour un tour du monde sur Maloya, leur voilier de 15 mètres.

    On a déjà hâte de suivre leurs aventures, alors bon vent à tous les trois !

    Championne et aventurière de cœur

    Sarah Hébert a acquis son titre de championne d’Europe en 2006, deux mois après l’implantation d’un défibrillateur cardiaque, après qu’une malformation cardiaque lui a été diagnostiquée.

    La championne fut au sommet de la vague sur le circuit pro pendant une dizaine d’années. En février 2012, elle avait tenté une traversée de l’Atlantique à la planche à voile. Elle avait raconté son aventure dans un livre, « Avec du cœur, tout est possible ».

  • VOS RÉACTIONS