• © 2020 AFP | Crée le 09.07.2020 à 03h01 | Mis à jour le 09.07.2020 à 03h05
    Imprimer

    La compagnie américaine United Airlines, durement frappée par la chute du transport aérien depuis le début de la pandémie, a prévenu lundi qu'elle pourrait licencier jusqu'à 36.000 salariés en octobre, soit plus d'un tiers de ses salariés.

    "Après des mois de réductions de coûts agressives et de levées de capitaux importantes, nous avons dû aborder aujourd'hui avec les employés un sujet que nous avons toujours redouté et que nous avons toujours considéré comme un dernier recours: les licenciements secs", écrit l'entreprise dans un mémo consulté par l'AFP.

  • VOS RÉACTIONS