Videos
  • En Nouvelle-Calédonie, 409 personnes sont reconnues en situation de handicap auditif.

    La langue des signes française (LSF) leur permet de briser l’isolement, à condition que son apprentissage se généralise : à l’université de Nouvelle-Calédonie, la LSF est un enseignement à part entière.

    Mercredi 16/05/2018
  • VOS RÉACTIONS