Videos
  • Ponérihouen, Koumac et Nouméa. En moins d'une semaine, les pompiers de ces trois communes ont été la cible de voleurs : ils se sont emparés de véhicules de service, retrouvés dans un état plus ou moins dégradé.

    « En s’en prenant aux pompiers, on s’en prend à la population tout entière. D’abord parce que le matériel est payé par les collectivités et donc l’argent du contribuable. Ensuite parce que le matériel volé sert à sauver des vies, des habitations ou la nature en cas d’incendie », déclare Rémi Gallina, président de l'Union des pompiers calédoniens.

    Les vols de matériel ne sont pas les seuls délits auxquels sont confrontés les soldats du feu, qui doivent également faire face à une recrudescence des actes d'incivilité ou d'agressions.

    Lundi 22/06/2020
  • VOS RÉACTIONS