fbpx
    Faits divers
  • Jean-Alexis Gallien-Lamarche | Crée le 26.01.2022 à 08h50 | Mis à jour le 26.01.2022 à 09h24
    Imprimer
    L’accident, qui s’est produit à la sortie sud du village le 4 décembre dernier, a causé la mort d'une femme. Photo DR
    Le conducteur n’était pas en service lorsque l’accident s’est produit le 4 décembre dernier sur la RT3, à Poindimié.

    Le choc frontal avait été d’une grande violence.

    Le 4 décembre dernier, vers 16h15, un véhicule de marque Mitsubishi, avec deux personnes à bord, avait quitté sa voie de circulation sur la RT3, à la sortie du village sud du village de Poindimié, percutant de plein fouet un Dacia Duster, transportant trois personnes.

    L’accident avait causé la mort d’une femme. Cinq personnes avaient également été blessées et évacuées au Médipôle et à l’hôpital de Koné.

    Une enquête avait été ouverte par le parquet de Nouméa pour homicide involontaire et blessures involontaires et confiée aux enquêteurs de la Section de recherches (SR) de la gendarmerie et à la brigade territoriale de Poindimié.

    Le procureur de la République Yves Dupas avait alors révélé que le conducteur de la Mitsubishi était "un fonctionnaire de la police nationale, affecté de longue date sur le territoire" et qui était "accompagné d’un collègue comme chef de bord".

    Un mois et demi plus tard, l’enquête s’accélère.

    D’après nos informations, le policier impliqué dans l’accident a été placé en garde à vue mardi. Ses auditions devant les gendarmes de la SR se poursuivent actuellement à la caserne Meunier.

    Le chef de bord et propriétaire du véhicule en cause, lui aussi policier, a également été placé en garde à vue par les gendarmes.

    Tous deux ont été suspendus de leurs fonctions par la direction territoriale de la police nationale (DTPN) et une procédure administrative interne est en cours.

    Le parquet de Nouméa devrait ouvrir une information judiciaire.

    Trois jours après ce drame sur la route, le procureur de la République Yves Dupas avait annoncé "déployer l’ensemble des moyens d’enquête utiles à la manifestation de la vérité, afin de déterminer de manière objective et impartiale tous les niveaux de responsabilité".

    Plus d’informations à venir.

    MERCI DE VOUS IDENTIFIER
    X

    Vous devez avoir un compte en ligne sur le site des Nouvelles Calédoniennes pour pouvoir acheter du contenu. Veuillez vous connecter.

    J'AI DÉJA UN COMPTE
    Saisissez votre nom d'utilisateur pour LNC.nc | Les Nouvelles Calédoniennes
    Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.
    JE N'AI PAS DE COMPTE

    Vous avez besoin d'aide ? Vous souhaitez vous abonner, mais vous n'avez pas de carte bancaire ?
    Prenez contact directement avec le service abonnement au (+687) 27 09 65 ou en envoyant un e-mail au service abonnement.
  • DANS LA MÊME RUBRIQUE

     


  • VOS RÉACTIONS