fbpx
    Grand Nouméa
  • Lucile Courtot | Crée le 14.01.2021 à 04h35 | Mis à jour le 14.01.2021 à 18h39
    Imprimer
    Plus de 200 personnes étaient présentes au rendez-vous donné tôt ce jeudi matin. Photo Lucile Courtot
    L'ancien maire de Païta a lancé mercredi un appel à bloquer les dépôts de carburant de Ducos et de Numbo en soutien à la SLN et à ses employés. Près de 200 personnes ont rejoint le mouvement.

    Le rendez-vous a été donné très tôt ce jeudi. Vers 3h30 du matin, près de 200 personnes étaient réunies en baie de la Moselle en réponse à un appel lancé la veille sur les réseaux sociaux par Harold Martin, ancien maire de Païta.

    L'objectif étant d'apporter son soutien à la SLN et à ses employés qui vivent actuellement une situation difficile.

    Après un discours de l'ancien homme politique, les manifestants se sont divisés en deux groupes.

    L'un s'est rendu du côté de Numbo afin de bloquer l'accès aux dépôts de carburant qui ravitaillent les centres miniers de Brousse tous les jours.

    Une action symbolique

    " Il y a de l'ordre de 70 à 80 camions cuves qui viennent tous les matins se charger en carburant pour ravitailler les centres miniers de l'intérieur, explique Harold Martin. C'est tout simplement pour faire comprendre aux indépendantistes que, s'ils bloquent les mines SLN et qu'ils empêchent les gens de travailler, eh bien nous aussi on peut les bloquer. "


    Les camions destinés à alimenter les centres miniers de brousse ne peuvent pas quitter les dépôts de carburant. Photo Lucile Courtot

    Pour cette " action symbolique ", ce dernier a demandé que les manifestants restent calmes et " laissent passer les camions qui ravitaillent les stations-service " afin de ne pas pénaliser la population.

    " C'est un jeu imbécile que je déplore, mais nous les Calédoniens n'allons pas admettre que la SLN puisse crever sous nos yeux, ajoute l'ancien maire de Païta. Aujourd'hui, c'est une action symbolique, mais s'il le faut on ira plus loin ".

    Le dossier de l'usine du Sud reste, lui aussi, une des problématiques défendues.

    Les stations approvisionnées

    " Il y a bien sûr la situation du personnel de Vale. Mais ce qui m'inquiète beaucoup, ce sont tous les sous-traitants, ces petits entrepreneurs qui vivent d'un mois sur l'autre, précise Harold Martin. Il faut que ces gens puissent travailler, on ne peut pas continuer comme cela. Si les indépendantistes veulent jouer ce petit jeu, il va falloir qu'ils en assument toutes les responsabilités. "


    Le site de Numbo était bloqué un peu avant 4 heures du matin. Photo Lucile Courtot

    Un autre barrage a, par ailleurs, été placé plus en amont à l'entrée de Ducos, au dépôt de carburant situé en face du complexe le Plexus.

    La circulation n'a d'ailleurs pas été entravée aux abords des points de blocage.

    " Je ne veux pas pourrir la vie des Calédoniens qui est déjà assez compliquée. On n'empêche pas le personnel des pétroliers de venir travailler et il ne s'agit surtout pas de se précipiter dans les stations et faire le plein parce qu'on ne veut pas assécher la ville de carburant ", ajoute-t-il.


    Le dépôt de carburant situé à l’entrée de Ducos est, lui aussi, bloqué. Photo Lucile Courtot

    MERCI DE VOUS IDENTIFIER
    X

    Vous devez avoir un compte en ligne sur le site des Nouvelles Calédoniennes pour pouvoir acheter du contenu. Veuillez vous connecter.

    J'AI DÉJA UN COMPTE
    Saisissez votre nom d'utilisateur pour LNC.nc | Les Nouvelles Calédoniennes
    Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.
    JE N'AI PAS DE COMPTE

    Vous avez besoin d'aide ? Vous souhaitez vous abonner, mais vous n'avez pas de carte bancaire ?
    Prenez contact directement avec le service abonnement au (+687) 27 09 65 ou en envoyant un e-mail au service abonnement.
  • DANS LA MÊME RUBRIQUE

     


  • VOS RÉACTIONS