fbpx
    Monde
  • © 2022 AFP | Crée le 06.12.2022 à 02h46 | Mis à jour le 06.12.2022 à 02h50
    Imprimer

    Le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, a saisi la Cour constitutionnelle pour faire annuler un rapport parlementaire qui l'accable sur un scandale au parfum de corruption qui le gêne depuis des mois et dont les conclusions ont ouvert la voie à une procédure de destitution.

    Le chef d'Etat réclame, dans un document remis à la juridiction suprême et dont l'AFP a eu copie lundi, que le rapport remis mercredi au Parlement soit "revu, déclaré illégal et ne soit pas pris en compte". M. Ramaphosa, 70 ans, est accusé d'avoir tenté de dissimuler un cambriolage au cours duquel d'importantes sommes d'argent en liquide ont été retrouvées dans une de ses propriétés en 2020, en ne le déclarant ni à la police, ni au fisc.

    MERCI DE VOUS IDENTIFIER
    X

    Vous devez avoir un compte en ligne sur le site des Nouvelles Calédoniennes pour pouvoir acheter du contenu. Veuillez vous connecter.

    J'AI DÉJA UN COMPTE
    Saisissez votre nom d'utilisateur pour LNC.nc | Les Nouvelles Calédoniennes
    Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.
    JE N'AI PAS DE COMPTE

    Vous avez besoin d'aide ? Vous souhaitez vous abonner, mais vous n'avez pas de carte bancaire ?
    Prenez contact directement avec le service abonnement au (+687) 27 09 65 ou en envoyant un e-mail au service abonnement.
  • DANS LA MÊME RUBRIQUE

     


  • VOS RÉACTIONS