fbpx
    Nouvelle Calédonie
  • P. Ch. | Crée le 03.09.2021 à 10h00 | Mis à jour le 03.09.2021 à 15h29
    Imprimer
    La commission permanente du Congrès se penche sur l’obligation vaccinale ce vendredi matin. Photo P. Ch.
    Les élus se sont penchés ce vendredi matin sur l’obligation vaccinale des entrants mais également de l’ensemble de la population. Les groupes politiques ont annoncé en début de semaine leur volonté de dégager un large consensus autour du texte.

    [MàJ 12 heures] L’obligation vaccinale pour l’ensemble des adultes calédoniens (sauf contre-indication médicale) a, sans surprise, été adoptée à l’unanimité, en fin de matinée.

    Pour comprendre : l'essentiel des mesures votées par la commission permanente  

    Les employés des hôpitaux, ports et aéroports ont jusqu'au 31 décembre pour se faire vacciner, sous peine d'une amende de 175 000 francs.

    Le reste de la population majeure, sauf contre-indication médicale attestée par un médecin, est tenue de se faire vacciner sans sanction pour le moment. Les élus veulent faire appel au " sens civique " des Calédoniens.

    Ces mesures entrent en vigueur dès leur publication au Journal officiel de la Nouvelle-Calédonie, c'est-à-dire " le plus rapidement possible ", a indiqué Philippe Michel, secrétaire de la commission permanente du Congrès.

    Ces mesures constituaient un préalable pour que le Premier ministre signe un décret obligeant les passagers entrants en Nouvelle-Calédonie à être vaccinés.

    [10 heures] Les élus de la commission permanente du Congrès examinent ce matin le texte sur l’obligation vaccinale, qui doit concerner les personnes entrant sur le territoire, mais également les Calédoniens majeurs, sauf contre-indication médicale.

    Sonia Backès, Guy-Olivier Cuénot, Isabelle Kaloi-Bearune, Virginie Ruffenach et Philippe Michel ont pris la parole avant l’examen à proprement parler du texte pour afficher leur " union sacrée " sur ce texte, comme l’avaient annoncé les différents chefs de groupe en début de semaine.

    " La meilleure décision pour protéger notre population, c’est d’inciter à la vaccination ", ont-ils successivement expliqué en substance, affichant un fort consensus, " même si c’est un sujet qui divise les Calédoniens et le monde entier ", a complété Milakulo Tukumuli, qui préside pour la première fois la commission permanente.

    Rappel à l’ordre

    L’élu de l’Eveil océanien a également eu l’occasion de rappeler à l’ordre "une première et une dernière fois" le public présent, après qu’une personne a lancé "il faut des médicaments", à l’occasion d’une sortie théâtrale. "On peut ne pas être d’accord, mais il faut se respecter les uns et les autres", a précisé Milakulo Tukumuli.

    À l’ouverture de la séance, une dizaine de personnes étaient présentes devant le Congrès à l’appel du collectif Re-info covid.

    La séance est à suivre en direct :

    Plus d’informations à venir.

    MERCI DE VOUS IDENTIFIER
    X

    Vous devez avoir un compte en ligne sur le site des Nouvelles Calédoniennes pour pouvoir acheter du contenu. Veuillez vous connecter.

    J'AI DÉJA UN COMPTE
    Saisissez votre nom d'utilisateur pour LNC.nc | Les Nouvelles Calédoniennes
    Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.
    JE N'AI PAS DE COMPTE

    Vous avez besoin d'aide ? Vous souhaitez vous abonner, mais vous n'avez pas de carte bancaire ?
    Prenez contact directement avec le service abonnement au (+687) 27 09 65 ou en envoyant un e-mail au service abonnement.
  • DANS LA MÊME RUBRIQUE

     


  • VOS RÉACTIONS