fbpx
    Nouvelle Calédonie
  • Sarah Maquet | Crée le 12.07.2022 à 15h20 | Mis à jour le 12.07.2022 à 15h58
    Imprimer
    En Afrique, la variole du singe est endémique mais l'Europe est, pour l'instant, le continent le plus touché par cette maladie. Photo illustration DR

    Un premier cas de variole du singe a été détecté au Médipôle, au Centre hospitalier territorial Gaston-Bourret (CHT).

    C’est par un courriel que la direction des Affaires sanitaires et sociales a alerté l’ensemble du corps médical de Nouvelle-Calédonie, ce mardi en début d’après-midi.

    Dans une interview accordée début juin aux Nouvelles calédoniennes, Clément Filisetti, médecin de santé publique à la Dass, détaillait les symptômes et la gravité de cette maladie.

    "Il s’agit essentiellement d’une éruption cutanée, des boutons avec des vésicules qui apparaissent sur la peau. La personne n’est plus contagieuse dès que toutes les croûtes sont tombées. En général, l’évolution spontanée de cette maladie est majoritairement favorable en une vingtaine de jours. Il peut y avoir des complications mais c’est très rare."

    MERCI DE VOUS IDENTIFIER
    X

    Vous devez avoir un compte en ligne sur le site des Nouvelles Calédoniennes pour pouvoir acheter du contenu. Veuillez vous connecter.

    J'AI DÉJA UN COMPTE
    Saisissez votre nom d'utilisateur pour LNC.nc | Les Nouvelles Calédoniennes
    Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.
    JE N'AI PAS DE COMPTE

    Vous avez besoin d'aide ? Vous souhaitez vous abonner, mais vous n'avez pas de carte bancaire ?
    Prenez contact directement avec le service abonnement au (+687) 27 09 65 ou en envoyant un e-mail au service abonnement.
  • DANS LA MÊME RUBRIQUE

     


  • VOS RÉACTIONS