fbpx
    Politique
  • Waldemar de Laage avec J.-A.G.-L. | Crée le 16.01.2022 à 11h25 | Mis à jour le 16.01.2022 à 11h27
    Imprimer
    Cérémonie décès Didier Poidyaliwane Photo Waldemar de Laage
    Le responsable politique est décédé le 12 janvier des suites d’une longue maladie.

    Un hommage émouvant et un dernier adieu.

    Plusieurs centaines de personnes sont réunies depuis ce dimanche matin à la tribu de Tiwaka, à Poindimié, pour une vibrante cérémonie d’obsèques de Didier Poidyaliwane.

    Le responsable politique indépendantiste est décédé le 12 janvier des suites d’une longue maladie à l’âge de 55 ans. Militant de l’Union calédonienne, Didier Poidyaliwane avait été membre du gouvernement de Philippe Germain, en 2017, chargé des affaires coutumières, de l’écologie et du développement durable, et des relations avec le sénat coutumier et les conseils coutumiers. En 2019, sous la présidence de Thierry Santa dont il deviendra le porte-parole avec Christopher Gygès, le natif de Tiwaka poursuivra les responsabilités politiques au gouvernement en animant le secteur des affaires coutumières, la culture et de la protection de l’enfance et de la jeunesse.

    La disparition de cet ancien salarié de l’Agence de développement rural et d’aménagement foncier (Adraf) et membre du Conseil économique, social et environnemental (Cese) a profondément ému la classe politique et les habitants du pays. "Un homme bienveillant, à l’écoute des autres, à la recherche permanente de la solution qui pourra convenir au plus grand nombre", ont souligné les membres actuels du gouvernement. Un "homme de cœur, animé par l’intérêt général. Il travaillait avec tous et restait ouvert au consensus pour faire avancer ses dossiers. Un bel exemple à suivre pour nous tous", a déclaré le président du gouvernement Louis Mapou.

    Après une cérémonie coutumière dans l’intimité familiale, le cercueil de Didier Poidyaliwane a été descendu au cimetière.

    Sa famille, son clan, ses proches et amis mais aussi des personnalités politiques comme le président du gouvernement Louis Mapou, le maire de Hienghène Daniel Goa, le maire de Canala, Gilbert Tyuienon ou encore Nicolas Metzdorf et Nina Julié, de Générations NC, ont assisté à l’inhumation dans le petit cimetière de la tribu.

    Environ 400 personnes participent actuellement à la cérémonie.

    MERCI DE VOUS IDENTIFIER
    X

    Vous devez avoir un compte en ligne sur le site des Nouvelles Calédoniennes pour pouvoir acheter du contenu. Veuillez vous connecter.

    J'AI DÉJA UN COMPTE
    Saisissez votre nom d'utilisateur pour LNC.nc | Les Nouvelles Calédoniennes
    Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.
    JE N'AI PAS DE COMPTE

    Vous avez besoin d'aide ? Vous souhaitez vous abonner, mais vous n'avez pas de carte bancaire ?
    Prenez contact directement avec le service abonnement au (+687) 27 09 65 ou en envoyant un e-mail au service abonnement.
  • DANS LA MÊME RUBRIQUE

     


  • VOS RÉACTIONS