France
  • AFP | Crée le 20.06.2019 à 04h25 | Mis à jour le 20.06.2019 à 13h13
    Imprimer
    La réforme élargit les droits au chômage pour les démissionnaires et les indépendants. 1 000 nouveaux conseillers Pôle emploi vont être embauchés d’ici 2020, a annoncé Edouard Philippe. Photo AFP

    RÉFORME. Le gouvernement a présenté mardi une vaste réforme de l’assurance chômage (notre édition d’hier). Elle vise jusqu’à 250 000 chômeurs en moins et 3,4 milliards d’euros d’économies d’ici fin 2021, a expliqué le Premier ministre, Edouard Philippe.

    A partir du 1er novembre, il faudra avoir travaillé six mois sur les 24 derniers mois au lieu de quatre mois sur 28 pour accéder à l’assurance chômage. Les conditions de « rechargement » des droits seront également durcies : il faudra avoir travaillé six mois au lieu d’un pendant sa période de chômage pour voir son indemnisation prolongée d’autant. Quant aux demandeurs d’emploi qui avaient un revenu de travail supérieur à 4 500 euros brut par mois, ils verront leur indemnisation réduite de 30 % à partir du septième mois, une mesure qui ne s’appliquera pas aux plus de 57 ans.

    Les syndicats ont fait part de leur colère. Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, a indiqué hier qu’il y aurait « la semaine prochaine » un « rassemblement symbolique » devant le ministère du Travail pour protester.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS