France
  • Laurence Coustal/AFP | Crée le 05.06.2019 à 04h35 | Mis à jour le 05.06.2019 à 09h24
    Imprimer
    Les caractéristiques de cet outil conçu par Atos-Bull peuvent donner le tournis : 400 téraoctets de mémoire vive (100 000 fois plus que nos ordinateurs), 5 pétaoctets de stockage de données, une bande passante de 300 Go/s, 50 millions d’euros de budget… Photo Stephane de Sakutin/AFP

    TECHNOLOGIE. Il peut simuler l’évolution du climat, recréer l’environnement solaire ou même tester des moteurs d’avion… Le supercalculateur Joliot-Curie, un des plus puissants en France, a été inauguré lundi.

    « Le supercalculateur Joliot-Curie fait, en 1 seconde, autant d’opérations que toute la population mondiale si elle faisait une opération par seconde pendant 14 jours », explique Christine Ménaché, responsable du TGCC (Très Grand Centre de calcul du Commissariat à l’énergie atomique/CEA) qui héberge la machine dans l’Essonne. Également appelée « superordinateur », cette machine permet de traiter de gros volumes de données et d’effectuer des calculs complexes indispensables pour comprendre et prévoir dans des domaines aussi variés que le climat, l’astrophysique, la dynamique moléculaire, la génomique…

    Le supercalculateur va permettre des expériences qui seraient impossibles à reproduire en laboratoire, comme le Big Bang, ou très coûteuses, comme les crash-tests automobiles. Il peut servir à modéliser un moteur d’avion, simuler les vibrations d’une boîte de vitesses, étudier les matériaux.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS