France
  • | Crée le 13.03.2019 à 05h41 | Mis à jour le 13.03.2019 à 15h40
    Imprimer
    Etats-Unis, Chine et Royaume-Uni concentrent 85 % du chiffre d’affaires mondial pour 44 % des transactions. Photo François Guillot/AFP

    CULTURE. Le marché de l’art a crû en 2018 au niveau mondial (+ 4 %), pour la troisième année consécutive, atteignant un record absolu depuis 1945 avec 539 000 lots vendus, malgré un ralentissement au second semestre, a annoncé lundi Artprice, leader des banques de données sur la cotation et les indices de l’art.

    Cette étude annuelle, communiquée en exclusivité à l’AFP, est réalisée sur les ventes aux enchères publiques (frais acheteurs inclus) enregistrées par Artprice et son partenaire chinois Artron. Elles incluent les peintures, sculptures, dessins, photographies, estampes, vidéos, installations, tapisseries, à l’exclusion des antiquités, biens culturels anonymes et mobilier.

    Le produit global des ventes a atteint en 2018 15, 5 milliards de dollars (+4 %). La croissance repose sur le marché occidental (+12 %) porté lui-même par les États-Unis (+18 %).

    Le Brexit ne paraît pas avoir d’impact au Royaume-Uni (+12 %). L’Italie (+17 %) et le Japon (+31 %) s’en tirent bien tandis que la France (-10 %) « a indéniablement manqué de belles pièces », selon Artprice.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS