France
  • AFP | Crée le 18.06.2019 à 04h25 | Mis à jour le 18.06.2019 à 10h08
    Imprimer
    Céréales, maraîchages, vignes : les dégâts sont énormes et de nombreux agriculteurs ont perdu toutes leur récolte. Beaucoup craignent de devoir mettre la clé sous la porte. Photo AFP

    AGRICULTURE. Le ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, ancien président du département, est venu constater les dégâts dans la Drôme.

    « J’ai rarement vu des épisodes comme celui-ci, la situation est vraiment dramatique », a-t-il déclaré. Il a assuré que l’état de catastrophe naturelle serait reconnu « dans les deux jours qui viennent » après les remontées d’informations nécessaires.

    L’état de calamité agricole aussi. Des aides seront apportées en termes de cotisations sociales et d’impôts, en complément des assurances pour ceux qui en ont besoin. Les dégâts matériels ont été particulièrement importants à Romans-sur-Isère dans la Drôme, où des rues se sont transformées en torrents. Les grêlons ont brisé des vitres de voitures, d’habitations, de commerces mais aussi des vitraux de la collégiale Saint-Barnard

    Samedi, jusqu’à neuf départements ont été mis en alerte dans la région par Météo-France.

    En Haute-Savoie, une touriste allemande de 51 ans est morte écrasée par la chute d’un arbre sur son camping-car. Les orages ont aussi fait un mort en Suisse, où une plaisancière s’est noyée samedi dans le lac Léman.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS