Grand Nouméa
  • | Crée le 15.06.2019 à 04h25 | Mis à jour le 15.06.2019 à 04h25
    Imprimer
    Les travaux viennent de s’achever, rue Brahms, les caniveaux à ciel ouvert ont été « fermés ». Des buses ont été posées et des trottoirs ont été repris. De nouvelles places de stationnement ont fait leur apparition.Photos A.P
    Mont-DOre. Des travaux d’assainissement viennent de s’achever, rue Brahms. Cette année, Yahoué sera le seul quartier à bénéficier de chantiers de ce type.

    L’un des plus vieux quartiers va prendre un coup de neuf. Plusieurs chantiers sont programmés. En plus de l’amélioration de la route d’Auteuil par la province Sud, Jacques Delauney, le chef du service Construction de la ville, dévoile qu’« en 2019, les travaux d’assainissement ne concerneront que Yahoué. Ceux du bas de la rue Johannes-Brahms viennent de se terminer ».

    Cette opération a coûté près de 26 millions de francs et avait débuté en fin d’année dernière. L’objectif principal était de fermer « les caniveaux à ciel ouvert ». Pour mémoire, les riverains du quartier ne sont pas raccordés à une station d’épuration et doivent détenir leur propre système d’assainissement, entretenu à leurs frais. Les eaux traitées sont déversées dans les caniveaux. « Parfois, les systèmes sont défectueux. On s’en rend compte lorsqu’il y a des contrôles. Nous mettons en demeure les résidents de régler ce problème. Mais il n’y a pas de réelle sanction à ce jour », avoue Jean-Jacques Afchain, l’élu en charge des travaux. « Cette démarche permet de renforcer l’hygiène dans la rue et d’améliorer le confort des habitants. » Une nuisance olfactive pouvait toucher le secteur. L’apparition de résidus était possible, si les eaux étaient mal traitées.

    Cette opération permet également de lutter contre la dengue, les caniveaux à ciel ouvert étant propices à l’installation de gîtes larvaires. Depuis le début de l’année, 319 cas ont été recensés sur la commune. Celle-ci a ajouté des places de stationnement, les trottoirs et les routes ont été repris. « Ainsi, la sécurité du quartier est renforcée. » La même opération en haut de la rue Johannes-Brahms dans quatre mois. Un chantier d’assainissement est attendu impasse Berlioz, dans trois mois.


    Une step en sous-régime

    Dans ce domaine, la semaine dernière, des élèves du lycée du Mont-Dore ont réalisé des analyses à la station d’épuration écologique de Boulari, dans le cadre de la Quinzaine de l’environnement. « Ici, nous ne sommes qu’à 1 500 équivalent-habitant. Pour être à plein régime, il faudrait atteindre les 4 500. On a de la marge », avait expliqué Arnaud Debascoche, chef de service usine assainissement de la Calédonienne des Eaux, au jeune public. En effet, seule une partie des quartiers de Boulari et de Saint-Michel est raccordée à la structure. Les usagers paient une redevance d’assainissement. Une redevance suscitant la colère de certains administrés en 2012, qui payaient ce service, alors qu’ils n’étaient pas encore raccordés. « Plus tard, nous voudrions associer Robinson à la Step. Nous attendons d’obtenir le budget », conclut Jean-Jacques Afchain.

    Aurélien Pol


    Les travaux d’assainissement ont été nombreux ces dernières années, sur la commune :

    - en 2016, à Saint-Louis, des caniveaux en béton à ciel ouvert ont été posés pour 28 millions de francs sur la route des Américains et sur celle de Yérika.

    - « Au Vallon-Dore, nous avons implanté des caniveaux mécaniques à ciel ouvert pour près de 4 millions de francs », indique Jacques Delauney, chef du service construction.

    - Au Mont-Dore Sud, des caniveaux à ciel ouvert ont été aménagés récemment pour 2,5 millions de francs.

    - A Yahoué, des reprises de trottoirs et de la pose de buses, rue Berlioz, pour près de 85 millions de francs.

  • MEDIAS ASSOCIÉS
    Samedi 15/06/2019
  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS