Grand Nouméa
  • LNC | Crée le 27.03.2003 à 21h00 | Mis à jour le 23.07.2016 à 18h05
    Imprimer
    Dans Soins intensifs, Marthe Villalonga règle, penchée sur la quasi-dépouille de son mari, ses comptes conjugaux. Un « drame comique » enlevé par une comédienne à la verve généreuse.

    Le drame frappe à la porte d'un foyer sans prévenir, comme toujours dans ces cas-là. L'accidenté, couvert de bandelettes, est plongé dans le coma. Sa femme accourt. Le mot d'ordre du docteur Roseau (Jacques Zabor) ? « Parlez sans discontinuer à votre mari des événements de votre vie commune afin de réveiller ses neurones ». C'est alors que l'épouse, Marthe Villalonga, s'installe au chevet de son mari, et vide son sac. Tout ce qu'elle a sur le cœur, depuis vingt ans, elle le confie sans mot tarir… Quand soudain deux femmes, très proches de son mari, lui assènent d'encore plus troublantes révélations.Dans ce « drame comique » particulièrement drôle concocté par la romancière Françoise Dorin, l'héroïne populaire propose une tranche de bonne humeur, une cure par le rire. Dans cette unité de soins intensifs, lieu propice au recueillement et à la discrétion, l'épouse du moribond transforme la séance de douce thérapie que l'on pourrait attendre en règlement de compte conjugal. Marthe Villalonga est tombée dans la comédie toute petite, à Alger. Depuis des décennies, au théâtre, au cinéma, à la télévision, elle a su fidéliser un public conquis. Avec Soins intensifs, elle prouve, si besoin est, qu'elle est une grande dame du Boulevard.Jeudi, vendredi et samedi à 20 heures. Tarif : 4 000 F.Réservations au 77 49 21 ou à la FOL, du lundi au vendredi de 11 h à 13h, et de 16h à 18 h.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS