Lifou
  • | Crée le 01.01.2011 à 17h00 | Mis à jour le 23.07.2016 à 20h21
    Imprimer
    La pose de la première pierre du futur hôtel cinq étoiles de Peng, le 4 septembre, ne s'est pas déroulée comme prévu. Ses partisans se sont heurtés au refus de familles de Hapetra. Léonard Makalu, leur porte-parole, en explique les raisons.

    En savoir plus

    Lundi 6 septembre : Le futur hôtel de Peng divise déjà

    • Les Nouvelles calédoniennes : Pourquoi certaines familles de Hapetra sont-elles opposées à ce projet hôtelier sur la plage de Peng ?

    Léonard Makalu : La population de Peng a été transplantée à Hapetra il y a plusieurs décennies, uniquement pour des raisons graves de santé publique *. Les vieux n'ont donc pas abandonné Peng. Chaque famille y a toujours ses endroits propres et inviolables. Peng fait donc toujours partie intégrante de l'identité de chaque habitant de Hapétra. Si quelque projet devait concerner Peng, les familles concernées devaient être toutes consultées. Et si l'une d'elles n'était pas d'accord, on n'en parlait plus. Pourquoi donc passer outre ?

    • Ces familles ont-elles été consultées ?

    Lors d'une réunion au Sénat coutumier, en 2007, le petit chef de Hapetra, Ijako Luewadria, a déclaré à propos du projet d'hôtel Méridien à l'époque : "Il suffit qu'il y en ait un seul de la tribu contre ce projet pour que celui-ci ne voie pas le jour". Malgré le refus de certaines familles, cela ne l'a pas empêché de faire signer un procès-verbal de palabre que nous avons contesté.

    Il suffit qu'il y en ait un seul de la tribu contre ce projet pour que celui-ci ne voie pas le jour.

    • Comment expliquez-vous ce changement ?

    Certains, comme l'architecte Macate Wenehoua, font de l'ingérence en venant argumenter auprès de moi en faveur du projet. Qui est réellement derrière ce projet ? À cette question nous n'avons jamais obtenu de réponses. Pas plus de la part de la province que de la grande chefferie de Gaïca. Pourquoi Pierre Zéoula, le grand chef de Gaïca, a donné sa parole d'enterrer le projet hôtelier de Peng, avant de la reprendre le 25 août dernier ?
    Une attitude confirmée à travers l'enregistrement par l'office coutumier, le 4 septembre, d'une demande de construction d'un complexe hôtelier haut de gamme à Peng.

    • Vous avez déposé un recours au conseil de l'aire et décidé de fermer le site au public. Que réclamez-vous ?

    Nous nous élevons contre le projet actuel, qui s'étend sur plusieurs kilomètres, avec un parcours de golf de 18 trous, qui ne correspond en rien au projet initial. Nous ressentons dans cette affaire plus qu'un manque de respect, une véritable trahison.
    Propos recueillis par Raymond Busnel
    * : Dans les années 1920, la lèpre a ravagé la tribu de Peng. Les 90 survivants se sont installés à Hapetra.

    Chronologie

    2007. Le Méridien est sur les rangs pour un projet d'hôtel sur la plage de Peng. Face à l'hostilité de certaines familles, le projet est abandonné.
    4 septembre 2010. La pose de la première pierre de l'hôtel fait bondir certaines familles de la tribu de Hapetra, originaires de Peng.
    30 octobre 2010. Les opposants posent des chaînes à l'entrée de la plage et déposent un recours auprès du conseil de l'aire.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS