Monde
  • AFP | Crée le 13.06.2019 à 04h25 | Mis à jour le 13.06.2019 à 09h13
    Imprimer
    Remontée du Sirène qui avait coulé dans le Danube, heurté par un gros navire-hôtel. Photo Attila Kisbenedek/AFP

    BUDAPEST. La police hongroise a partiellement tiré du Danube mardi le bateau qui avait coulé le 29 mai à Budapest dans une collision avec un plus gros navire, un drame qui a fait vingt-quatre morts et quatre disparus.

    Hissé par une grue flottante géante, le Sirène, une embarcation de 26 mètres qui avait coulé près du pont Marguerite, au cœur de la capitale hongroise, avec trente-cinq personnes à bord, a été ramené au niveau de la surface et des policiers montés à bord en ont ressorti des corps, ont constaté des journalistes de l’AFP.

    Selon ces sources et l’agence officielle hongroise MTI, quatre corps ont été tirés de l’épave dans la matinée, portant à 24 le nombre de victimes retrouvées à ce stade.

    Le Sirène, un bateau d’excursion, avait sombré en sept secondes alors qu’il transportait trente-trois touristes sud-coréens et deux membres d’équipage hongrois, après une collision avec le Viking Sigyn, un navire de croisière fluviale de 135 mètres.

    Seuls sept survivants ont été dénombrés. Le repêchage du Sirène avait été retardé en raison du niveau inhabituellement élevé du Danube, qui avait empêché le déploiement de la grue.

    Dans des conditions rendues très difficiles par la force du courant, les sauveteurs hongrois et sud-coréens dépêchés sur place avaient jusqu’à lundi réussi à retrouver vingt corps, pour la plupart en aval du fleuve. Quatre corps étaient encore manquants mardi en milieu de matinée.

    Le capitaine ukrainien du « Viking Sigyn a été incarcéré en Hongrie dans le cadre d’une enquête pour « négligence criminelle sur une voie navigable publique ».

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS