Nord
  • | Crée le 19.06.2019 à 04h25 | Mis à jour le 19.06.2019 à 10h49
    Imprimer
    Les travaux de la nouvelle mairie sont en phase finale. L'entrée se fera comme à l'accoutumée depuis la RPN1. Photos I.C.
    NORD. Les travaux de rénovation et d’extension de l’ancienne structure sont dans leur phase finale. Les élus et les employés administratifs, relogés depuis février 2018 dans les locaux réaménagés de l’ancienne cantine et dans des modules habitables, devraient pouvoir prendre possession de leurs nouveaux bureaux en août prochain.

    Le bâtiment, en cours de rénovation et d’agrandissement, date des années 1978-1979, construit selon le style adopté pour toutes les autres communes.

    « A l’époque, lorsque la commune a été détachée de celle de Koumac, les locaux de la mairie se trouvaient dans un des bâtiments en bois de style néo-zélandais du lotissement Cofremi qui hébergeait, dans les années 60, la Banque Indosuez », se souvient Henriette Hmae, maire de Poum.

    « Le projet de rénovation et d’agrandissement de la mairie est dû à Raymond Kaléba Boaouva, lors de sa mandature de 1991 à 1993, car les locaux n’étaient plus suffisants ni fonctionnels. A l’époque, il n’était prévu que deux bureaux, deux petites salles - l’une devant probablement servir au stockage des archives, l’autre utilisée pour le rangement - et une grande salle des fêtes, servant également de salle de réunion du conseil municipal. » Depuis, les différents maires en fonction ont constaté que les locaux existants n’étaient plus adaptés et qu’il fallait des bureaux supplémentaires pour accueillir les nouveaux services.

    Un projet passé au second plan

    Les travaux de modernisation de la mairie avaient été repoussés au profit de réalisations nécessaires aux habitants de la commune.

     

    « A l’époque, il n’y avait que le maire et une secrétaire de mairie. Puis la mairie a recruté une comptable assistant la secrétaire de mairie. Depuis, nous avons une personne à l’accueil, préposée à l’état civil, une personne au service des populations, s’occupant des pièces d’identité, un comptable, une assistante comptable, le secrétaire général et son adjoint, etc. Au fil des années, les besoins ont changé tant au niveau des administrés que des contrôles que nous avons à réaliser », justifie la maire.

    Mais, durant des années, ce projet de rénovation et d’agrandissement est passé au second plan, cédant la place aux projets prioritaires et urgents de réalisation des infrastructures primaires, réels besoins pour la population.

    « En 2008, quand nous avons pris la mairie, nous avons commencé par faire une étude sur la restructuration des services afin de savoir s’ils étaient vraiment adaptés aux besoins que nous avions. Mais nous avons pensé que, pour restructurer les services, il fallait aussi donner des locaux adaptés aux agents afin qu’ils puissent travailler dans de bonnes conditions et assurer un meilleur accueil à la population. Tout est parti de là », justifie la maire.

    Si la première idée avait été de faire des bureaux supplémentaires à l’extérieur de la structure principale, comme à la mairie de Ouégoa, elle a vite été abandonnée pour confier le projet à des services compétents.

    La mairie s’est alors rapprochée du STAC (Service technique d’assistance aux communes) de la subdivision basée à Poindimié afin qu’il puisse établir un cahier des charges en fonction de ses besoins. Après avoir consulté un bureau d’études - Thésée Ingénierie - sur la faisabilité de la rénovation et de l’agrandissement de la structure existante, un contrat concernant les travaux a été signé en 2017. Les travaux, confiés à la société GTDN (Grands travaux du Nord) ont débuté en mars 2018, pour une durée contractuelle d’un an et pour un montant de près de 194 MF. Mais ce délai ayant été prolongé, les élus et les agents des différents services administratifs n’intégreront la « nouvelle » mairie qu’en août prochain.

    La nouvelle mairie et ses services

    Dans l’organisation des services, il a été prévu de faire une distinction entre ceux voués à l’accueil des administrés et ceux chargés du fonctionnement administratif de la mairie. L’entrée se fera, comme par le passé, depuis la RPN1 où la population trouvera les services d’accueil - état civil et services à la population (demande de passeport, de carte nationale d’identité, la Cafat …). A l’arrière du bâtiment, séparés par une porte, les bureaux administratifs - dont sept supplémentaires au regard de l’ancienne structure - le tout dévolu à la régie, au comptable et à son assistant, au secrétaire général, à son adjoint, au chargé de mission, aux élus, aux adjoints et au maire. On y trouve également une petite salle de commissions, à l’intérieur du bâtiment principal, ainsi que la salle du conseil municipal.

    Des toilettes publiques seront disponibles à l’extérieur de la mairie ainsi qu’une cafétéria, conçue également à l’extérieur mais à l’étage. La nouvelle mairie sera équipée de panneaux photovoltaïques qui lui permettront d’être plus autonome au niveau de sa consommation énergétique.

    « C’est la volonté de la commune de commencer par la mairie, mais on espère équiper tous nos bâtiments avec cette énergie renouvelable », conclut Henriette Hmae.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS