Nord
  • | Crée le 01.03.2019 à 04h25 | Mis à jour le 01.03.2019 à 09h22
    Imprimer
    Les enfants ont fait leur rentrée, lundi matin, à l’école publique de Ouégoa. D’abord, les élèves des cours élémentaires, puis ceux de maternelle. Photo I.C.
    OUÉGOA. Cent onze élèves sur les cent vingt-cinq attendus ont fait leur rentrée, lundi, dans de bonnes conditions à l’école publique du village. Mardi, c’était au tour des trente-huit élèves de moyenne et grande sections de maternelle de tourner le dos aux vacances.

    Portes et fenêtres changées sur le premier bâtiment, trois classes repeintes, l’école publique du village a subi quelques travaux avant d’accueillir les enfants, lundi matin, pour la rentrée 2019. Ce sont les élèves de l’école élémentaire qui étaient attendus en premier, dès 8 heures. Ils ont ainsi été répartis dans deux classes de CP/CE1, une de CE1/CE2, une de CE2/CM1, une classe de CM1 et une de CM2. Pour encadrer tout ce beau monde, six enseignants et une enseignante faisant fonction de maîtresse E.

    Ils ont été suivis, dès 8 h 30, par les élèves de la petite section de maternelle qui ont été accueillis avec leurs parents par les enseignantes de petite, moyenne et grande sections.

    Travail de relaxation et de concentration

    « Côté nouveautés, nous avons mis le point sur les manuels de mathématiques. Les deux classes de CP vont travailler avec la méthode Singapour. En 2020, ils devront poursuivre cette méthode jusqu’en CE2. Nous avons aussi essayé d’harmoniser des manuels de mathématiques sur le cycle 3 pour avoir une continuité dans la démarche pédagogique », précise la directrice.

    Les élèves de CM1 et CM2 bénéficieront comme les années passées de cours d’anglais à raison de deux fois 45 minutes hebdomadaires. L’enseignement de la culture kanak est dispensé dans les sections de maternelle. Les enseignants continueront à travailler sur « le bien-être à l’école » et la consolidation du partenariat avec les parents avec la mise en place, cette année, du conseil d’école.

    « Nous allons aussi travailler sur des exercices de relaxation et de concentration qui vont permettre aux enfants d’être beaucoup plus disponibles dans les classes. C’est aussi l’occasion de donner aux enseignants d’autres supports pédagogiques, notamment les jeux, avec plus de manipulation, avec par exemple les outils de la méthode Montessori. Nous mettons aussi dans le projet d’école l’accent sur l’enseignement de la compréhension en lecture depuis la maternelle », détaille la directrice.

    Cent cinquante élèves sur cent-soixante-quatre que compte l’école déjeunent à la cantine dont les repas sont préparés par l’internat provincial et transportés dans des norvégiennes par un prestataire de service.

    43 enfants répartis dans trois classes à Paimboas

    Vingt-six élèves sur les quarante-trois attendus ont fait leur rentrée, lundi matin, à l’école Hova-Le, de Paimboas. « Pour douze élèves absents, c’est un problème dû au transport scolaire. Le chauffeur ne veut pas effectuer la rotation pour quatre élèves de la tribu de Ouéholle par mesure de sécurité, la route étant endommagée, les autres élèves se trouvant sur le circuit de ramassage sont ainsi pénalisés. Sinon, la rentrée, placée sous la responsabilité de Gilles Médevielle, mon suppléant, s’est bien déroulée », précise Wilma Feltrin.

    Les quarante-trois enfants qui représentent un effectif stable seront, à terme, accueillis dans trois classes - une classe à trois niveaux en maternelle (14), une classe de CP/CE1/CE2 (15) et une classe de CM1/CM2 (14). L’anglais est dispensé aux élèves de la classe de CM1/CM2. Les enseignants travailleront sur leur projet d’école qui est pratiquement identique à celui de l’école publique du village. Tous les enfants sont demi-pensionnaires et déjeunent à la cantine, qui est gérée par un prestataire de service.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS