Nouvelle Calédonie
  • C.L. | Crée le 20.04.2019 à 04h25 | Mis à jour le 20.04.2019 à 04h25
    Imprimer
    Dès la pause-déjeuner, la clientèle a commencé à chiner les bonnes affaires dans les magasins de Nouméa.Photo Cyril Terrien

    Consommation. Pour la deuxième année, les Calédoniens ont pu trouver hier des rabais jusqu'à -60 % dans près d’une centaine de commerces de Nouméa et dans quelques boutiques de Dumbéa, de La Foa, de Bourail et de Koné, mais sur une journée seulement.

    C'est le principe de ce concept commercial précédant le week-end de Pâques, populaire dans de nombreux pays. Le prochain rendez-vous de ce type sera « Black Friday », le vendredi 29 novembre.

    Si l'opération a commencé timidement, jour de semaine oblige, les consommateurs se sont davantage pressés dans les commerces dès la pause-déjeuner.

    « On l'a constaté sur la semaine, explique la responsable de La Halle au centre-ville de Nouméa, les gens ont attendu ces soldes. Dès 10 heures du matin, la clientèle a commencé à arriver. »


    A midi, les boutiques à la fête

    Chez le chausseur Chekina, on relève toutefois que « les soldes qui interviennent la troisième semaine du mois, soit avant le versement des salaires, ne sont pas ceux qui marchent le plus. Même si le jour de la semaine est idéalement choisi par contre ! » Les Calédoniens n'ont pas pris d'assaut les boutiques à l'ouverture, mais pas de quoi s'inquiéter pour le magasin LM Amphora, qui par habitude n'attendait pas la clientèle « avant midi » et la sortie des bureaux. Les consommateurs de la Grande Terre ont répondu présent avec plus d'enthousiasme : « Pour une première participation nous sommes très satisfaits, commente Sophie Losa, gérante de Baby Fashion à Bourail. En comparaison avec une journée normale, nous avons clairement eu une dizaine de clients supplémentaires. »

    Une satisfaction pour le syndicat des commerçants à l'origine de cette manifestation, avec la Chambre de commerce et d'industrie et Nouméa centre-ville. « Nous avons eu 80 commerçants inscrits avant l'événement, note Stéphanie Salgueiro, secrétaire générale du syndicat, mais au final une centaine ont joué le jeu. »

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS