Nouvelle Calédonie
  • C.L. | Crée le 10.07.2019 à 05h53 | Mis à jour le 10.07.2019 à 07h06
    Imprimer
    Cédric Glorieux a succèdé à Didier Loing.

    BANQUES. Le conseil d’administration de la Banque de Nouvelle-Calédonie a acté, le 11 juin dernier, le rachat de la totalité des parts sociales détenues par son actionnaire principal, BPCE International, au profit d’un nouvel actionnaire de référence : la Caisse d’Epargne Ile de France. BPCE International, entité du Groupe BPCE - deuxième groupe bancaire en France - sera fermée d’ici la fin de l’année, précise la Banque de Nouvelle-Calédonie, ce qui a motivé la recherche d’un nouvel actionnaire de référence. La BNC est désormais arrimée à la première Caisse d’Epargne de France, ce qui va lui permettre d’envisager pour ses clients des expertises, des moyens et des services nouveaux : « nous réfléchissons actuellement aux synergies que l’on pourra développer ensemble, confirme André Simon, directeur de la communication de la Banque de Nouvelle-Calédonie, pour être en mesure d’apporter demain de nouveaux produits innovants aux clients calédoniens ». La Caisse d’Epargne Ile de France est particulièrement active sur les marchés de l’entreprise, l’économie sociale et la gestion patrimoniale. Pour faire vivre ce nouveau partenariat, un nouveau directeur général a été nommé à la tête de la Banque de Nouvelle-Calédonie le 1er juillet. Cédric Glorieux (ici en photo), qui a effectué toute sa carrière au sein du Groupe BPCE, succède à Didier Loing. La Banque de Nouvelle-Calédonie s’appuie sur un réseau de dix-huit agences dans le pays.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS