Nouvelle Calédonie
  • | Crée le 21.06.2019 à 04h25 | Mis à jour le 21.06.2019 à 06h53
    Imprimer

    La CCI-NC, la Chambre des Métiers, la Chambre d’agriculture, le Medef-NC, l’Union des entreprises de proximité et l’Association des femmes chefs d’entreprise ont cosigné, hier, un communiqué en réaction à la note de conjoncture économique au 1er trimestre 2019 de l’IEOM (lire notre édition de mercredi) faisant état d’une « économie à marée basse ». Les acteurs économiques signataires appellent à « un sursaut de la classe politique » pour désigner la présidence et la vice-présidence du 16e gouvernement de la Nouvelle-Calédonie dont le blocage « contraint, à un moment critique pour l’économie du territoire, à un immobilisme néfaste. »

    « Besoin d’être entendues »

    « Les entreprises en ont assez d’être laissées pour compte, elles ont besoin d’être écoutées et entendues, elles ont besoin de signes forts, d’actions concrètes qui leur ouvrent des perspectives, leur redonnent confiance. »

    Le communiqué, cosigné par les trois chambres est conclu par un constat sans appel : « La Nouvelle-Calédonie se meurt d’être recroquevillée sur des considérations politiques de “pré carré??. Il est temps de garantir la prospérité du territoire et de tous les Calédoniens en permettant aux acteurs économiques de jouer leur rôle moteur, dans le respect des équilibres sociaux et sociétaux. »

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS