Nouvelle Calédonie
  • C.R. | Crée le 13.02.2019 à 04h25 | Mis à jour le 13.02.2019 à 06h32
    Imprimer
    En 2017, Vale a été condamné à une amende pour la fuite d’acide de 2014. EPLP avait mené en parallèle une action au civil. Archives LNC

    JUSTICE. Le tribunal de première instance de Nouméa a condamné lundi la société Vale NC à indemniser l’association Ensemble pour la planète dans deux affaires liées à des dégradations environnementales. EIles concernent d’une part des rejets de dioxydes de soufre de l’usine du Sud ayant causé « les dépérissements de chênes gomme sur 55 hectares » en 2011, et d’autre part « le déversement de 96 m3 d’effluents très acides dans le creek de la baie Nord » en mai 2014. Dans chacun des cas, l’industriel a été condamné à verser 3 millions de francs à EPLP en réparation de « l’atteinte à sa mission de préservation de l’environnement » et 8 millions au titre du préjudice écologique. « Des sommes bien trop faibles pour pousser une multinationale à des comportements plus vertueux, précise EPLP qui indique que l’argent devrait permettre de financer le fonctionnement et les frais de justice de l’association. Mais nous espérons au moins que ces condamnations lui fassent peser un risque de réputation ». Les deux décisions sont toutefois susceptibles d’appel. La direction de Vale n’a pas souhaité faire de commentaire dans l’immédiat.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS