Nouvelle Calédonie
  • J.-A.G.-L. | Crée le 12.07.2019 à 04h25 | Mis à jour le 12.07.2019 à 06h53
    Imprimer

    JUSTICE. Quatre ans d’emprisonnement, dont dix-huit mois avec sursis mise à l’épreuve, ont été infligés par le tribunal correctionnel de Nouméa à Gaël Delessert, 22 ans, pour un homicide involontaire commis le 18 novembre dernier. Au squat de la presqu’île océanienne, à Dumbéa, le jeune homme avait pris la voiture de sa copine « pour délirer » et s’amusait à faire des tours dans le squat. Le garçon, qui était fortement alcoolisé au moment de prendre le volant, avait fauché un octogénaire sous les yeux de sa femme. « J’ai shooté le vieux qui marchait sur le bord de la route. Je n’arrive pas à comprendre l’écart. Je suis découragé… Je le connaissais un peu. Ses fils aussi », confie Gaël Delessert, pleins de remords. L’octogénaire décédera neuf jours plus tard. « Les deux familles vivent côte à côte au squat. Il sait qu’il a ôté la vie à un homme bon et de valeur. C’est un accident, c’est involontaire », explique l’avocat de Gaël Delessert, Me Alexe-Sandra Vu.

    Puni pour défaut de permis

    Le prévenu, incarcéré en détention provisoire depuis l’accident et qui a fait plusieurs demandes de mises en liberté, toutes refusées, est « un délinquant routier d’habitude », insiste le procureur de la République, Richard Dutot, citant son casier judiciaire : Gaël Delessert avait été condamné à deux reprises pour défaut de permis. Mécanicien de formation, le jeune homme n’a jamais passé le permis de conduire. Trois ans de prison ferme et la confiscation du véhicule sont réclamés par le parquet. Gaël Delessert réitère ses excuses. Dans la salle, il n’y a malheureusement aucun membre de la famille de la victime. Le tribunal a prononcé un mandat de dépôt à l’énoncé du délibéré. Lorsque Gaël Delessert sortira de prison, il devra suivre un stage de sensibilisation à la sécurité routière et suivre des soins pour réduire sa consommation d’alcool.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS