Nouvelle Calédonie
  • Jean-Alexis Gallien-Lamarche / jeanalexis.gallien@lnc.nc | Crée le 16.05.2019 à 04h25 | Mis à jour le 16.05.2019 à 06h55
    Imprimer
    Les proches de Calédonie ensemble ont été entendus dans les locaux de la section de recherche, caserne Meunier. Photo Cyril Terrien
    JUSTICE. L’enquête sur des soupçons d’emplois fictifs visant Calédonie ensemble a connu une avancée, hier, avec l’audition de témoins.

    Voici une nouvelle qui vient porter un coup à la défense de Calédonie ensemble (CE), qui avait dénoncé, après les révélations sur le placement en garde à vue de Philippe Michel, début avril, une « instrumentalisation politique de la justice » en pleine campagne des provinciales. Les élections passées, la justice poursuit ses investigations. Des personnes proches du parti de Philippe Gomès ont été entendues, hier, en audition libre à la caserne Meunier, à Nouméa, dans les locaux de la section de recherche de la gendarmerie.

    Pas de poursuite

    Le régime de l’audition libre permet aux enquêteurs d’entendre un suspect sans pour autant le placer en garde à vue, mesure de privation de liberté. L’audition libre est donc par définition sans contrainte et donne le droit à la personne entendue de quitter le commissariat ou la gendarmerie quand elle le souhaite. Les auditions des proches de Calédonie ensemble ont été réalisées dans le cadre d’une information judiciaire qui porte sur une vingtaine de personnes employées comme collaborateurs d’élus de la province Sud et du Congrès mais qui auraient travaillé au bénéfice du parti loyaliste lors des élections législatives de 2017.

    « Bidouille politico-financière » pour Philippe Michel, cette affaire avait fait grand bruit en décembre dernier lors de la perquisition des locaux de CE au Congrès.

    Au terme de ces auditions libres, aucune poursuite n’aurait été ordonnée et les investigations se poursuivent. Ce dossier, piloté par deux magistrats instructeurs, pourrait s’accélérer prochainement avec la mise en examen des principaux suspects.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS