Nouvelle Calédonie
  • | Crée le 11.04.2019 à 04h25 | Mis à jour le 11.04.2019 à 04h25
    Imprimer

    Mis en cause par Philippe Michel qui avait évoqué, à propos de l'enquête sur des soupçons d'emplois fictifs au sein de Calédonie ensemble, une dénonciation calomnieuse de sa part, Fiu Muliakaaka a souhaité réagir. « Calédonie ensemble prétend qu'avec Sonia Backès, je serais l'auteur d'une dénonciation calomnieuse. J'observe tout d'abord que, pour sa défense, Calédonie ensemble évoque une affaire ancienne et classée, et cite l'ordonnance d'un juge d'instruction chargé de ladite affaire. Or, la situation soulevée est différente de l'affaire précédente. D'ailleurs, si elle conduit à des perquisitions, des auditions, des gardes à vue, c'est bien que les choses ne sont pas aussi limpides que l'affirme Calédonie ensemble, et que des éléments graves et sérieux sont intervenus.

    Enfin, cette défense maladroite traduit l'attitude d'un parti politique aux abois. (...) Je doute cependant que les juges, dont l'indépendance est garantie par leur statut, puissent se laisser " instrumentaliser". S'il y a des propos calomnieux, ils sont donc le fait de Calédonie ensemble et non de Fiu Muliakaaka. »

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS