Nouvelle Calédonie
  • J.-A.G.-L. | Crée le 08.07.2019 à 04h25 | Mis à jour le 08.07.2019 à 08h17
    Imprimer
    Parce que la victime était toujours hospitalisée, l’agresseur a été incarcéré à la prison de Nouville en détention provisoire. Archives LNC

    JUSTICE. « Ma femme, je l’aime. Il n’a pas à faire des choses comme ça avec elle ». C’est par ces mots qu’un trentenaire de Canala s’est défendu à la barre du tribunal correctionnel de Nouméa pour expliquer pourquoi il avait donné plusieurs coups de sabre à un homme, le 2 juillet dernier.

    Ce jour-là, vers 15 heures, la victime était en train de débroussailler le terrain qui allait accueillir la Fête de la mandarine. Le prévenu, qui soupçonnait celui-ci d’entretenir une liaison avec sa femme, le croise en voiture et décide d’avoir une explication. Armé d’un sabre d’abattis, il fonce sur celui qui jardine et lui donne un premier coup dans la jambe, un autre au bras et un troisième à la tête. C’est un témoin de la scène qui finira par écarter l’agresseur et sauver la victime.

    « Vous étiez prêt à aller jusqu’où si on ne vous avait pas arrêté ? », demande, inquiet, le président du tribunal. Une question qui restera sans réponse. Parce que la victime est toujours hospitalisée - « je me suis retrouvé au dispensaire avec des trous dans la tête », dira-t-elle aux gendarmes - et qu’elle n’a pas pu se rendre à l’audience, le procès a été renvoyé à la fin du mois. Le trentenaire a été placé en détention provisoire en attendant.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS