Nouvelle Calédonie
  • Y.M. | Crée le 13.07.2019 à 04h25 | Mis à jour le 15.07.2019 à 14h44
    Imprimer
    Le mouvement de colère du GDPL Taa Maa Pwanefuk aura duré trois jours à Vavouto. Photo Archives LNC

    Social. L’encre a rejoint le papier hier vers 17 h 30. Koniambo Nickel et le GDPL Taa Maa Pwanefuk ont signé un accord de fin de conflit au terme de l’après-midi, après une matinée de négociations puis une séance de rédaction du document final. Par cet acte, le mouvement de protestation a été levé à l’entrée du site industriel. Retour donc à la normale en cette veille de week-end.

    Le bras de fer a duré trois jours. Le mécontentement s’était physiquement manifesté mercredi vers 3 h 30 par un blocage du GDPL Taa Maa Pwanefuk, originaire de la tribu voisine d’Oundjo. Une trentaine de personnes s’étaient mobilisées.

    Le protocole d’accord réaffirme l’usine du Nord comme outil de rééquilibrage et stipule l’engagement pour une aide auprès du GDPL dans le but de se structurer. Par de la formation, mais aussi grâce au concours d’un consultant compétent en gestion.

    Venue d’un consultant

    Outre la promesse de libérer l’accès, le groupement de droit particulier local accepte des sanctions - comme l’exige la règle en vigueur - à l’égard de sous-traitants de KNS ayant participé au blocage. Ce point avait suscité mercredi des tiraillements et un nouveau durcissement à l’entrée du complexe. Le protocole d’accord ne mentionne aucunement l’attribution de contrats, selon nos informations. Mais le texte « assainit » le cadre d’exercice.

    L’accès avait été libéré jeudi soir, un préalable fixé par la direction de KNS avant d’ouvrir des négociations. Cet événement n’a pas perturbé l’opération de production à l’usine sur la ligne 2, ni le redémarrage de la ligne 1, mais a demandé une organisation particulière chez les employés. Koniambo Nickel entretient des relations régulières avec ce GDPL, qui intervient à Vavouto pour l’entretien d’espaces verts, du nettoyage, ou encore des activités de sûreté.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS