Nouvelle Calédonie
  • Yann Mainguet | Crée le 12.04.2019 à 04h25 | Mis à jour le 12.04.2019 à 07h06
    Imprimer
    L’industriel Vale est en passe d’abandonner près de 27 milliards de francs de créances. Archives LNC Photo Archives LNC

    NICKEL. Les élus de la Maison bleue se penchent, pour avis, ce matin, sur le projet de modification du pacte d’actionnaires entre le groupe Vale et la SPMSC, la société détenant la participation des trois provinces dans le capital de Vale NC. Cet accord intègre notamment la réduction de la dette de la SPMSC envers Vale Canada de 26,9 milliards de francs (lire notre édition du 4 avril). Le lancement du programme Lucy, qui intègre une innovation permettant de stocker des résidus solides issus du procédé hydrométallurgique, ainsi que, par effet ricochet, le cap fixé sur le marché des batteries nouvelle génération, semblent être la raison majeure de cette remise à plat du pacte. Autrement dit, il y a nécessité de soulager l’endettement de la filiale VNC vis-à-vis de sa maison-mère, et de donner de l’air à l’actionnaire local, pour se rapprocher des banquiers. Le projet Lucy est capital, la saturation du parc à résidus humides de la Kwé Ouest, ou KO2, étant annoncée pour 2021. Bref, « il faut restructurer », confirme Philippe Michel, président de la province Sud.

    L’objectif de production en baie de Prony demeure 57 000 tonnes de nickel et 4 500 tonnes de cobalt par an. La question se pose, quel est le seuil de rentabilité de l’usine VNC ? Devant les médias mercredi, à la province Sud, la barre des 40 000 à 45 000 tonnes a été évoquée, si le cours du nickel au London Metal Exchange, la Bourse de référence, se maintient autour des 14 000 dollars US la tonne. A la valeur actuelle du dollar. En 2018, la production du complexe Vale NC a glissé à 32 500 tonnes de nickel. Le cours se situait en milieu de semaine à 13 120 dollars US la tonne.

    La fin du régime de stabilité fiscale pour Vale NC est fixée au 31 décembre 2030. S’ensuivront cinq années à mi-régime. La société métallurgique implantée dans le Sud deviendra, face à l’impôt, une entreprise comme une autre, à partir de 2036.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS