Nouvelle Calédonie
  • F. D. | Crée le 14.05.2019 à 05h35 | Mis à jour le 14.05.2019 à 07h55
    Imprimer
    Au bureau de Saint-Pierre, à Thio, le FLNKS a recueilli 82,26 % des suffrages exprimés. Photo LMB
    Le FLNKS, mené par Roch Wamytan, reste majoritaire dans les communes de Yaté, de Thio et de l’île des Pins. Des résultats très similaires à ceux obtenus en 2014.

    Les deux seules communes de la province Sud avec un maire indépendantiste, Thio et Yaté, ont confirmé dimanche leur positionnement politique. L’île des Pins reste une exception avec un maire et grand chef loyaliste et un électorat largement indépendantiste. Les résultats de dimanche n’ont pas démenti cette particularité des Kunié.

    Sur les trois communes, le nombre d’inscrits est en augmentation : 5 103 en 2014 (en cumulé) contre 5 509 en 2019. Une hausse qui semble profiter surtout aux partis indépendantistes.

    A Yaté, le FLNKS de Roch Wamytan obtient 996 voix en 2019 contre 891 voix en 2014 pour le Construisons ensemble notre nation arc-en-ciel du même Roch Wamytan. Auxquelles peuvent s’ajouter le MNIS, qui prend la troisième position, et le Parti travailliste. A l’île des Pins, la liste FLNKS passe de 523 voix à 622 voix. Par contre, à Thio, le Front perd des voix, n’en obtenant que 835 contre 898 la fois précédente. Cette baisse semble surtout se faire au bénéfice du Parti travailliste qui arrive à la seconde place avec 82 suffrages. Une bonne position qui pourrait s’expliquer par le conflit social récent avec la SLN et la présence importante du STKE-mines au centre de Thio.

    Du côté des non-indépendantistes, le constat s’avère plus nuancé. A Yaté, Calédonie ensemble varie peu (100 voix en 2019 contre 112 en 2014), tandis que l’Avenir en confiance n’a su mobiliser que 26 voix alors qu’en 2014, l’UCF de Sonia Backès en avait récolté 14 et le FPU de Cynthia Ligeard 44. A Thio, la tendance est à la baisse du côté des deux principaux partis, tandis qu’Eveil océanien arrive en 4e position avec 64 voix, devant l’Avenir en confiance. A l’île des Pins, la présence de Laura Vendegou, fille du maire actuel, sur la liste AEC a sûrement permis la continuité (2e position avec 199 voix), mais pas de faire aussi bien que l’addition UCF - FPU en 2014 (215 en tout). Peut-être au profit de Calédonie ensemble qui a gagné 69 suffrages entre les deux échéances.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS