Nouvelle Calédonie
  • J.J. | Crée le 14.05.2019 à 05h35 | Mis à jour le 14.05.2019 à 07h51
    Imprimer
    Sur 16 758 inscrits, 11 234 électeurs se sont déplacés aux urnes, dimanche, comme ici à La Conception. Soit 67 % contre 72 % en 2014. Photo J.J.
    A l’image des résultats globaux sur la province, les électeurs de la commune ont placé l’Avenir en confiance en tête devant Calédoniens ensemble, le FLNKS et l’Eveil océanien.

    Les résultats sont tombés dès 21 heures, avant ceux des autres communes du Grand Nouméa. Si le comparatif n’était pas encore possible, le constat après coup est sans appel : les résultats de la commune sont sensiblement les mêmes qu’à l’échelle de la province. Premier vainqueur sur la commune, l’Avenir en confiance, qui rafle 35,88 % des voix (3 889), majoritairement au Pont-des Français, à Yahoué et à Boulari, ainsi que dans le sud. La liste arrive devant Calédoniens ensemble et ses 1 939 voix (17,89 %), obtenues notamment à Plum et à Yahoué, ainsi que dans le sud, sans jamais dépasser la barre des 26 %. Un revirement si l’on compare aux provinciales de 2014, qui avaient consacré la liste menée par Philippe Gomès avec 34,45 % des voix. Le score aurait cependant déjà pu être battu à l’époque, si l’Union pour la Calédonie dans la France s’était alliée au Rassemblement, alors nommé Front pour l’unité, avec un total de 39,35 % des voix. En troisième position dimanche, le FLNKS (15,91 %) est plébiscité à la Rizière 1 (Saint-Louis), premier bureau de vote de la commune avec 993 électeurs, qui dépasse cette année celui de Saint-Joseph-de-Cluny (La Conception) et ses 984 électeurs. Si la liste obtient un éclatant 73,31 %, elle fait cependant 10 % de moins qu’en 2014. Au contraire du bureau de vote de l’île Ouen qui, lui, octroie près de 15 % de plus à la liste indépendantiste. Des chiffres à pondérer avec le redécoupage des vingt-cinq bureaux de 2017.

    Un nouvel acteur

    « Quatre listes passent la barre des 5 %, dont l’Eveil océanien, qui fait son entrée dans le paysage politique », indiquait, dimanche soir le maire, Eddie Lecourieux, pour qui ce score (11,75 %) n’est « pas une surprise. On avait vu un certain engouement pour les réunions sur le Mont-Dore. Maintenant, il faudra voir s’ils passent la barre des 5 000 voix dans les autres communes. Je pense que c’est un score très honorable et je les en félicite. » Le parti, qui réalise ses meilleurs scores à Yahoué, à La Conception et dans le sud, devient aussi la quatrième force de la province, avec quatre sièges, et trois au Congrès. Lors du recensement de 2014, ils étaient 14,3 % habitants de la commune à avoir déclaré appartenir à la communauté wallisienne.

    Sur 16 758 inscrits, 11 234 seulement se sont déplacés aux urnes, soit moins qu’en 2014, où 10 867 votants, sur 14 847 inscrits, avaient fait monter la participation à 72 %. « On a un résultat de 67 % de votants pour ces provinciales, ce qui est en deçà de ce qui se passe généralement au Mont-Dore, où on est plus au-dessus de 70 % », constatait le maire dimanche soir. Une baisse constatée tôt dans la journée par Pascale Poaniewa, présidente du bureau de vote à la mairie annexe de Plum, mais aussi par Marylise Laigle, militante de Calédonie ensemble, en charge de celui de la mairie depuis une quinzaine d’années. « En 2009, à 13 heures, on était déjà à 51 %. Le taux de participation était pour moi assez faible [dimanche] matin, même s’il peut y avoir un renversement en fin de journée. » Il n’en fut rien. La participation est restée à l’image de celle de la province, qui s’établit à 67,21 %, soit près de 5 points en dessous de 2014 (71,9 %).

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS