Nouvelle Calédonie
  • Depuis plus d’un an, aucun addictologue n’intervient au centre pénitentiaire alors que 90 % de la population carcérale est touchée par des addictions à l’alcool et au cannabis. Un « scandale » dénoncé par le juge en charge de l’application des peines, Éric Mangin. Pourquoi l’accès aux soins présente-t-il des « défaillances » ? À l’origine, un différend juridique entre l’État et la Nouvelle-Calédonie.

    MERCI DE VOUS IDENTIFIER

    Vous devez avoir un compte en ligne sur le site des Nouvelles Calédoniennes pour pouvoir acheter du contenu. Veuillez vous connecter.

    J'AI DÉJA UN COMPTE
    Saisissez votre nom d'utilisateur pour LNC.nc | Les Nouvelles Calédoniennes
    Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.
    JE N'AI PAS DE COMPTE

    Vous avez besoin d'aide ? Vous souhaitez vous abonner, mais vous n'avez pas de carte bancaire ?
    Prenez contact directement avec le service abonnement au (+687) 27 09 65 ou en envoyant un e-mail au service abonnement.
  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS