Pacifique
  • | Crée le 04.03.2017 à 04h25 | Mis à jour le 06.03.2017 à 11h00
    Imprimer
    Photo AFP

    En visite jeudi en Australie, Jean-Marc Ayrault, le ministre français des affaires étrangères, a appelé, à Sydney, au combat contre l’isolationnisme et le populisme. « Nous ferions collectivement une grave erreur si nous succombions à la poussée des extrêmes » en oubliant les leçons de la Seconde guerre mondiale, a-t-il indiqué, dans une critique à peine voilée contre le président américain Donald Trump. Ce dernier a promis de construire un mur à la frontière avec le Mexique pour empêcher les migrants de rentrer aux Etats-Unis. Devant le Congrès américain mardi, il a déclaré que les Etats-Unis devaient adopter une politique d’immigration « au mérite » et faire preuve de davantage de fermeté envers les clandestins. « Ceux qui se posent en pourfendeurs du système s’attaquent en réalité aux institutions démocratiques », a poursuivi le chef de la diplomatie française dans un discours devant l’Institut d’études Lowy de Sydney. « Ceux qui proposent de construire des murs et de fermer les frontières n’apportent en fait aucune solution à la sécurité de nos nations et mettent leur prospérité en danger », a-t-il ajouté. Les alliés des Etats-Unis s’inquiètent aussi des critiques portées par M. Trump contre l’Otan et l’Union européenne dans le cadre de sa ligne « l’Amérique d’abord ».

    M. Ayrault s’est rendu en Australie quelques mois après la signature d’un accord qualifié d’« historique » scellant un mégacontrat estimé au total à 34 milliards d’euros pour la livraison de 12 sous-marins d’attaque à la marine australienne.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS