Pacifique
  • AFP et CA | Crée le 21.09.2018 à 04h25 | Mis à jour le 21.09.2018 à 08h52
    Imprimer
    « Ce n’est pas acceptable dans ce pays », a indiqué Scott Morrison, qualifiant l’auteur des faits de « larve ». Photo AFP

    AUSTRALIE. Un jeune garçon de Nouvelle-Galles du Sud a été arrêté mercredi après avoir admis avoir mis des aiguilles dans des fraises. Le sous-commissaire de l’Etat, Stuart Smith, a déclaré que le jeune homme voyait cet acte comme une « farce ». Il sera traité selon le système de mise en garde des jeunes. En Nouvelle-Galles du Sud, la peine maximale pour la contamination délibérée d’une source de nourriture est de dix ans de prison.

    Des farceurs qui risquent gros

    Pour autant les enquêteurs estiment que tous les derniers incidents survenus dans l’Etat ont été le fait de copieurs et de farceurs et que le responsable du premier cas court toujours.

    Le Premier ministre, Scott Morrison, a annoncé mercredi que de nouvelles sanctions pénales seraient mises en place. « Ceci est une chose choquante et lâche. Le sabotage des fraises australiennes à l’aiguille à coudre peut être assimilé à un acte terroriste », a déclaré M. Morrison. Il a souhaité que la peine maximale pour la contamination des aliments passe de dix à quinze ans de prison, ce qui correspond aux infractions liées à la possession d’images pédophiles et au financement du terrorisme.

    La première ministre de la Nouvelle- Galles du Sud, Gladys Berejiklian, a, elle, promis de soutenir les agriculteurs. « Il s’agit d’un acte répugnant visant à semer la peur chez les consommateurs et à saper notre industrie agricole », a-t-elle déclaré au Parlement. L’Etat produit environ 1 % des fraises de l’Australie. Des producteurs ont détruit leurs récoltes et mis leurs employés au chômage technique.

    « Recommencez à acheter des fraises comme auparavant, et prenez simplement les précautions qu’il faut. Faites un pavlova (dessert à base de meringue) ce week-end et mettez-y des fraises », a, quant à lui, suggéré le Premier ministre.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS