Pacifique
  • | Crée le 17.06.2017 à 04h25 | Mis à jour le 18.06.2017 à 17h55
    Imprimer
    Le 4 mai dernier, le Premier ministre australien Malcolm Turnbull et le président américain Donald Trump s\'étaient rencontrés au Musée de la Mer, de l\'Air et de l\'Espace à New York. Photo AFP
    Australie. A l'occasion d'une soirée avec la presse, Malcolm Turnbull s’est moqué du président américain en imitant ses tics de langage.

    Dans un enregistrement audio effectué lors d’une rencontre avec des journalistes à Canberra mercredi, on entend M. Turnbull se moquer de la façon de parler caractéristique du président américain, et faire aussi allusion à l’affaire russe. « Le Donald et moi, on gagne et on gagne dans les sondages, dit-il. On gagne tant. On gagne comme on n’a jamais gagné auparavant. Oui on gagne, on gagne. Pas les faux sondages. Pas les faux sondages. Ceux-là, on ne les gagne pas. On gagne dans les vrais sondages. Vous savez, les sondages en ligne. Ils sont si faciles à gagner. » Dans un autre enregistrement, M. Turnbull se moque également de la controverse sur les liens supposés entre l’entourage de M. Trump et la Russie. « J’ai ce (contact) russe. Croyez-moi, c’est vrai. C’est vrai », lance le Premier ministre.

     

    Plaisanteries

    Suscitant les rires de l’assistance, Malcolm Turnbull s’exprimait lors du Mid-Winter Ball de Canberra, un gala de charité auxquels participent hommes politiques et journalistes et pendant lequel fusent souvent les plaisanteries. Cet événement est normalement « off », c’est-à-dire que la presse n’est pas supposée publier ce qu’il s’y dit. Mais le chef du service politique de la chaîne privée Channel Nine, qui ne participait pas à la soirée, a reçu un enregistrement et a décidé de le diffuser. Jeudi, un peu gêné, le Premier ministre a tenté de minimiser ses dires. « Mon discours a été prononcé dans la bonne humeur, une bonne humeur affectueuse », a-t-il assuré à la radio 3AW de Melbourne. La fuite constitue « un manquement au protocole, au contrat de confiance, a-t-il poursuivi. Mais on était dans la bonne humeur, c’était affectueux et la cible des vannes, c’était moi-même. »

    L’ambassade des Etats-Unis a dit comprendre le côté léger de la situation.

     

    Bonnes relations

    « Nous sommes conscients que l’événement d’hier soir est l’équivalent de notre propre dîner des correspondants de la Maison Blanche, a-t-elle déclaré dans un communiqué cité par Channel 9. Nous prenons ceci avec la bonne humeur qui convient. »

    Le mois dernier à New York, Donald Trump avait scellé sa réconciliation avec M. Turnbull en réaffirmant la « formidable amitié » américano-australienne qui avait été ébranlée en janvier.

    Selon les médias, un Donald Trump furieux avait alors écourté une conversation téléphonique avec le Premier ministre australien à cause d’un accord conclu avec l’administration Obama sur l’accueil aux Etats-Unis de réfugiés relégués par l’Australie dans des camps offshore.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS