Pacifique
  • AFP | Crée le 13.02.2019 à 04h25 | Mis à jour le 13.02.2019 à 04h25
    Imprimer
    Aucun gouvernement n’a perdu un vote sur une questionde politique majeure en près d’un siècle. Une défaite pourM. Morrison pourrait provoquer une élection anticipée. AFP

    Australie. Le Premier ministre Scott Morrison a donné lundi le top départ de sa campagne électorale pour les législatives en dressant un sombre tableau des dangers qui guettent l’immense île-continent et en promettant de protéger les Australiens contre « le mal ».

    « L’Australie est menacée par le terrorisme, le trafic d’êtres humains, la drogue et la criminalité », a-t-il déclaré, accusant le chef de l’opposition travailliste Bill Shorten de s’être « endormi au volant » en matière de sécurité.

    Les Australiens sont appelés aux urnes à la mi-mai pour offrir ou non au Parti libéral (conservateur) de M. Morrison un troisième mandat. S’il bénéficie dans les sondages d’une cote de popularité indéniable, les enquêtes d’opinion montrent aussi que son parti va au-devant d’une défaite cuisante. Le chef du gouvernement espère les faire mentir en tablant sur un bilan économique solide et la fermeté en matière d’immigration et de sécurité. Il va subir un premier test cette semaine : le Parlement doit examiner une proposition de loi soutenue par les travaillistes et les indépendants. Elle vise à donner aux médecins le pouvoir de décider du transfert en Australie pour y être soignés des demandeurs d’asile relégués dans des centres de rétention offshore.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS