Pacifique
  • | Crée le 12.04.2019 à 04h25 | Mis à jour le 12.04.2019 à 04h25
    Imprimer
    Sans Joe Bertony, l’Opéra de Sydney n’aurait pas vu le jour. AFP

    Architecture. On a appris cette semaine le décès de Joe Bertony, l’ingénieur à l’origine de l’Opéra de Sydney, survenu, dimanche, à l’âge de 97 ans. Il a été l’un des principaux contributeurs de cet édifice mondialement connu.

    Ce Corse de naissance est un rescapé des camps de concentration. En 1953, il est réquisitionné à Sydney, en tant qu’ingénieur pour la Queensland Construction Company Hornibrook, pour résoudre le dilemme posé par le manque de stabilité des arcs de voûte de l’édifice. Il pose alors 30 000 équations mathématiques pour apporter une solution au problème majeur causé par la construction de l’opéra. Ce travail, véritable prouesse mathématique, n’est alors vérifiable que par l’unique ordinateur détenu par l’établissement de recherche des armes. C’est David Evans, son jeune collègue, qui se charge de la validation des équations, en travaillant la nuit, seul moment où cet ordinateur n’est pas exploité par l’armée. L’intégralité des équations s’est avérée correcte.

    D’après David Evans, personne d’autre que Joe Bertony n’aurait pu faire un travail si précis, en un seul essai avec un budget si restreint. Le résultat ? La viabilité d’un projet architectural aujourd’hui internationalement plébiscité et devenu l’emblème incontestable de Sydney et même de toute l’Australie.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS