Pacifique
  • | Crée le 25.08.2017 à 04h25 | Mis à jour le 25.08.2017 à 05h42
    Imprimer

    Pour de nombreux Aborigènes, l’Australia Day marque l’arrivée des premiers Britanniques en 1788 et il est synonyme de peine et de deuil. C’est pourquoi la commune de Darebin a décidé de ne plus célébrer cette fête. « Ce n’est pas une fête nationale si le peuple aborigène ne peut pas le fêter avec nous », a indiqué son maire, Kim Le Cerf. Sa ville suit ainsi l'exemple de Melbourne et de Yarra, dont les élus ont voté la suppression de l'Australia Day. A la suite de cette décision, des membres de la communauté aborigène de Darebin ont applaudi les conseillers municipaux : « Les Australiens doivent accepter cette réalité pour qu’on puisse aller de l’avant. Nous avons un jour férié pour les courses de chevaux, pour la grande finale de football, mais aucun pour reconnaître les premiers hommes de cette nation. » Pour autant, le débat n’est pas clos, certains résidents furieux ont exprimé leur désaccord et ont accusé le conseil de céder à la minorité.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS