Sud
  • De notre correspondant, Christian Oghino | Crée le 19.04.2019 à 04h25 | Mis à jour le 19.04.2019 à 08h43
    Imprimer
    Les équipes Handijob sud et nord devant le local, avec des jeunes venus suivre des ateliers. Photos C.O.
    NORD. Les antennes sud et nord d’Handijob se sont côtoyées durant trois jours pour échanger et harmoniser les méthodes entre les deux structures.

    Président de l’association Handijob, directrice, secrétaire, équipe éducative… Tous ont fait cette semaine le déplacement pour échanger avec l’équipe du nord à travers un plan de travail et de réflexion autour de cette association pour l’aide à l’inclusion socioprofessionnelle des jeunes en situation de handicap. Une rencontre dédiée aux échanges de conseils et d’outils pour parvenir à une harmonisation des méthodes.

    « C’est aussi pour que l’équipe se rende compte des réalités du terrain de chacun », a indiqué Suzanne Henocq, directrice de Handijob sud, qui souligne la volonté d’améliorer sans cesse la qualité de l’accompagnement.

    La première étape de ce séjour a été d’aborder les écrits professionnels. « Nous travaillons autour de missions communes. Notre point commun, c’est tout ce qui est support à l’éducatif. Nous avons des moyens différents, mais nous devons faire en sorte que les personnes que nous accompagnons puissent gagner en autonomie », a précisé la directrice de cet organisme, qui travaille sur une nouvelle orientation depuis janvier 2018, date d’ouverture du centre médicosocial Handijob.

    Pour les membres de l’association, faire connaître la structure apparaît comme une nécessité. De même qu’ils ont pu évoquer entre eux les difficultés rencontrées, notamment avec l’éloignement, voire l’isolement de certaines personnes handicapées. Handijob Poindimié étend en effet son rayon d’action de Hienghène à Houaïlou. « Mais l’idée, à terme, c’est aussi de se développer sur d’autres zones du Nord, notamment sur la côte Ouest », a déclaré Sylvie, éducatrice spécialisée.

    Ce temps de travail a respecté néanmoins le programme réservé aux jeunes qui, deux fois par semaine, se retrouvent au local pour participer à des ateliers, de même que l’intervention d’une éducatrice sanitaire, qui passe deux fois par mois, et d’un éducateur sportif.

    Encadrés par Quentin (tee-shirt vert), Océane (debout), Arwéna et Gégé confectionnent un grand tuteur en bambou.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS